Dewaest : "Je continue à dire qu'on n'est pas les favoris pour le titre"

Sébastien Dewaest au duel
Sébastien Dewaest au duel - © KRISTOF VAN ACCOM - BELGA

Genk s'est incliné sur la pelouse de l'Antwerp (1-0) mardi soir en ouverture de la 2ième journée des play-offs I de Pro League. Les Limbourgeois (35 points) sont désormais sous la menace du FC Bruges et du Standard.

"C'est un déplacement compliqué. On sait qu'ils marquent souvent en contre-attaque ou sur phases arrêtées. Ils ouvrent le score suite à un coup franc, peut-être léger, très rapidement. A part cela, notre gardien n'a pas eu beaucoup de travail. Bolat en a eu par contre. En deuxième période, ils étaient à la rue, on méritait au moins de marquer un but. On a montré du répondant, de l'agressivité et du mouvement. L'efficacité nous a fait défaut comparé au week-end dernier. Hormis le but encaissé, je trouve qu'on a fait un bon match. On a gardé notre calme, on a continué d'essayer de jouer notre jeu avec intensité", a détaillé Sébastien Dewaest à notre micro.

"On a des points d'avance, mais je continue à dire qu'on n'est pas les favoris. Il reste 8 matches et tout le monde peut prendre des points chez tout le monde. Tout va se resserrer, mais il ne faut pas se mettre de pression. Notre saison est réussie car on a déjà le ticket européen. L'équipe qui gagnera le championnat, c'est celle qui gérera le mieux la pression, celle qui aura le plus de chance aussi", a ensuite expliqué le défenseur.

"Nous étions la meilleure équipe sur le terrain. Nous avons eu plus d'opportunités et nous étions beaucoup plus dominants. Toutefois, ils ont marqué l'unique but du match. L'autre statistique du match, c'est 18 fautes commises pour eux et 6 pour nous. Les autres vont revenir, mais ce sont les play-offs. Je ne suis pas euphorique quand on gagne des matches et je ne suis pas trop déçu quand on perd. Je constate que notre niveau de jeu était bon. C'est l'élément le plus important je pense", a lui énuméré Philippe Clement, entraineur des Genkois.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK