Deschacht titulaire et capitaine ... avec les Espoirs

La situation d'Olivier Deschacht ne semble pas s'améliorer à Anderlecht. Écarté du noyau A depuis une dizaine de jours, le défenseur de 35 ans a été mis à la disposition des Espoirs. Signe supplémentaire que Weiler ne compte plus vraiment sur lui. Oli a joué 90 minutes avec le brassard de capitaine autour du bras, ce vendredi contre Westerlo.

Le lien entre René Weiler et le joueur qui compte les plus d'apparitions (567) sous le maillot du Sporting semble rompu. Entre les deux hommes, le courant ne passe pas. Ni sportivement, ni humainement. Selon Het Laatste Nieuws, le coach suisse estime que le gauche de 35 ans ne cadre pas avec sa philosophie de jeu basée sur un pressing haut et une circulation de balle rapide. 

"Si Deschacht n'est pas de la partie, c'est qu'il n'est pas plus fort que les 18 joueurs qui, eux, ont été sélectionnés", affirmait Weiler avant le match contre Saint Etienne. Au-delà de l'aspect sportif, l'ex-coach de Nuremberg reprocherait à Oli d'informer la presse des secrets du vestiaire. Ce que le joueur dément.

Herman Van Holsbeeck a, récemment, invité Deschacht à parler avec son entraîneur pour mettre les choses à plat. "La balle est dans son camp. Olivier, avec un tel palmarès, doit aller parler à Weiler et dire : Comment en est-on arrivé là ? Quel est ton problème avec moi finalement ?".

Le contrat de Deschacht expire en fin de saison,  rejouera-t-il en équipe première d'ici-là ? Seul René Weiler possède sans doute la réponse.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK