Defour : "Les sifflets mauves ? Je les accepte car je joue pour un concurrent"

Anderlecht, malgré son succès 1-0 contre le Standard lors du ‘Clasico’ juste avant la pause internationale, était toujours au pied du mur dimanche après-midi au Parc Astrid, où il affrontait l'Antwerp, un autre ténor de la Pro League, pour le compte de la septième journée. Les Mauves se sont inclinés 1-2.

"On était très concentré. Notre première mi-temps était un peu trop prudente car on savait qu’Anderlecht possède des qualités offensives. On a l’impression, à la pause, qu’on pouvait faire du mal offensivement à l’adversaire, c’est ce qu’on a fait en deuxième période. En début de deuxième période, on s’est dit qu’on allait jouer dix mètres plus haut et qu’on allait les chasser. Ca a fonctionné, on a commencé à récupérer des ballons plus haut", a expliqué Steven Defour, titulaire, qui a disputé ses premières minutes sous la vareuse de l’Antwerp… face à son ancien club.

"Apparemment, je dois chaque fois faire les choses de manière extrême. Après huit mois sans jouer, mon premier match se déroule contre Anderlecht, ce n’est pas le match le plus facile. J’étais à 60 ou 70% et le coach m’a demandé de jouer. Je ne pouvais pas dire non. Après huit mois sans jouer, reprendre commençait à me titiller. Surtout contre Anderlecht. Je voulais jouer. C’est en enchainant des parties que je vais retrouver plus de rythme. Les sifflets du public mauve ? Ca reste du football. Tant que ce ne sont que des sifflets, je l’accepte car je joue pour un concurrent", a aussi précisé l’ancien Diable rouge à notre micro.

"Cette victoire est méritée. On est venu pour cela. On a laissé jouer Anderlecht. On savait ce qu'on allait faire : jouer avec les espaces qu'ils créent. On savait qu'on avait les qualités pour gagner ce match. Il y a pas mal de bons joueurs dans le noyau de l’Antwerp. Certaines personnes ont été surprises mais on a fait un mercato intelligent. Cela s'est vu aujourd'hui. Les joueurs qui sont rentrés au jeu sont performants. Il faut maintenant continuer sur la durée", a lui détaillé Kevin Mirallas à nos confrères de la Pro League.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK