"De la place pour gagner" côté anderlechtois, "manque de technique" côté liégeois

Le Clasico du championnat belge entre Anderlecht et le Standard n’a jamais décollé. Après un triste match, Mauves et Rouches se quittent sans but : 0-0. Au terme de la rencontre, les acteurs semblaient partagés entre satisfaction et quelques regrets.
Le Clasico du championnat belge entre Anderlecht et le Standard n’a jamais décollé. Après un triste match, Mauves et Rouches se quittent sans but : 0-0. Au terme de la rencontre, les acteurs semblaient partagés entre satisfaction et quelques regrets. - © Tous droits réservés

Le Clasico du championnat belge entre Anderlecht et le Standard n’a jamais décollé. Après un triste match, Mauves et Rouches se quittent sans but : 0-0. Au terme de la rencontre, les acteurs semblaient partagés entre satisfaction et quelques regrets.

"Déjà, on ne perd pas. C’est le principal", a déclaré Samuel Bastien au micro d'Eleven Sports. "On venait pour les trois points, mais il manquait de technique dans le dernier geste. On n’était pas vraiment concentré techniquement, mais on a montré une bonne mentalité. On ne va pas utiliser la fatigue du match de jeudi comme excuse. Quand c’est le Clasico, on ne pense pas à la fatigue".

"Personnellement, je suis déçu", a lui confié Obbi Oularé. "On était dedans malgré le match européen dans les jambes. Personne n’osait se découvrir, de peur de devoir courir derrière le score. C’était tactique, une partie de poker. Est-ce qu’on venait pour un seul point ? Non. Moi je viens jouer ce Clasico pour le gagner. Mais ce soir, il faudra se contenter de ce point. J’étais surpris de commencer le match sur le banc. Mais il faut accepter les choix du coach. Je n’ai pas eu d’explications, c’est comme ça, malheureusement".

Pour Nicolas Raskin (élu homme du match), la mise en route a été compliquée. "On a eu du mal à se mettre dedans à cause du match de jeudi. On cherchait notre second souffle, mais ensuite, c’était mieux en seconde période. Un point ici, contre un concurrent direct aux play-offs, c’est positif pour nous. Il nous manquait la fraîcheur du dernier geste pour être juste. On n’était pas là pour faire le jeu, mais plutôt pour être bien organisé. Le coach nous a félicités après le match pour notre mentalité. On n’a rien lâché, il nous encourage mais on sait qu’on peut faire mieux", termine Nicolas Raskin.

"Il y avait de la place pour marquer"

Côté anderlechtois, on regrette de ne pas avoir profité des espaces. "On n’est pas content avec ce point", lance Albert Sambi Lokonga. "Il y avait de la place pour marquer un goal. Dans les 16 derniers mètres, il fallait prendre son temps et s’appliquer car il y avait de l’espace pour marquer ce but. C’est clair que ce match ne restera pas dans les annales. On a vu des meilleurs Clasico, c’est vrai".

Le gardien des Mauves Timon Wellenreuther regrettait lui un manque de circulation. "On doit davantage faire circuler le ballon. Quand on y parvient, on est une équipe du top et personne ne sait nous battre".

Et puis, le défenseur central Matt Miazga a lui insisté sur la prestation défensive de son équipe. "On a joué de manière très solide sur le plan défensif. Tout le monde a travaillé, en bloc. La clean-sheet est une bonne chose. On doit débriefer ce match et comprendre qu’il y avait de la place pour gagner. Est-ce qu’on est content avec le point ? On veut toujours gagner. La clean-sheet est une bonne chose et on doit construire à partir de ça".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK