Custovic : "J'ai pris les trois points et je me fous des situations litigieuses"

Custovic : "J'ai pris les trois points et je me fous des situations litigieuses"
Custovic : "J'ai pris les trois points et je me fous des situations litigieuses" - © DAVID PINTENS - BELGA

Adnan Custovic a remporté son premier succès avec Waasland-Beveren. Une victoire face à Bruges (2-1) au "goût particulier" pour des Waeslandiens qui attendaient cela depuis le 29 septembre.

Les Leeuwen ont réclamé deux penalties sans être entendus. La troisième fois a été la bonne. Ils se sont finalement imposés grâce à un auto-but de Decarli. "Si on n'avait pas gagné le match, je ne pense pas que j'aurai eu le même discours. Mais ce soir, j'ai pris les trois points et je me fous des situations litigieuses", a commenté Custovic.

"On avait besoin de points", a résumé l'ancien attaquant. "J'avais dit aux joueurs qu'ils devaient retrouver ce feeling de la victoire qu'ils n'avaient plus eu depuis le mois de septembre. Les six derniers mois ont été difficiles pour eux. On ne s'enflamme pas. On n'a pris que trois points, la route est encore longue mais je suis content de la mentalité qu'on a montrée. Des matches difficiles nous attendent : on va à l'Antwerp, il y a le derby contre Lokeren et puis on finit par Anderlecht. Il faut prendre des points. On va essayer. Je profite cinq minutes de cette victoire et dès ce samedi je penserai à l'Antwerp".

La deuxième mi-temps a été animée et crispante. Par deux fois, Ampomah a apporté le danger et aurait peut-être pu recevoir un penalty. A la 72e, une faute de main de Poulain dans le rectangle a été sanctionnée et le défenseur brugeois a été exclu après l'intervention du VAR. "Je suis passé par tous les états. Je devenais fou sur les deux premières phases. Et puis quand le VAR est intervenu, je ne pensais pas que c'était pour donner une rouge. C'était chaud. Si on n'avait pas gagné le match, je ne pense pas que j'aurai eu le même discours. Mais ce soir, j'ai pris les trois points et je me fous des situations litigieuses".

Custo a repris en main une équipe en panne de confiance et des résultats. "J'ai essayé de leur donner du plaisir à l'entraînement, l'envie de gagner des matches. Après la première semaine, j'étais super confiant. Je pensais qu'on allait prendre les trois points contre Mouscron. J'ai reçu un gros uppercut (défaite 1-2). Le deuxième match à Eupen, j'ai misé sur l'organisation. On est passé à côté ou pas (0-1). Mais j'ai vu de l'amélioration au niveau de la mentalité même on ne s'est pas procuré beaucoup d'occasions. Ce soir, on n'a pas proposé un football offensif. On a eu quelques opportunités contre une bonne équipe de Bruges. Je vais me satisfaire des trois points", termine-t-il.

Leko : "Certains joueurs ont la tête ailleurs"

Le sourire de Custovic tranche avec la déception d'Ivan Leko. "Perdre sans que le gardien ne doive faire un arrêt, c'est douloureux. Ce penalty est dommage - sur ce genre de phase, il faut être plus efficace dans le rectangle. Et cet auto-but ... Qu'est-ce que je peux dire ? C'est de la malchance. Avec nos qualités, nous devons toujours être dominants et gagner ici. Est que mes joueurs étaient aussi motivés que les adversaires ? Naturellement la motivation est plus grande en Ligue des Champions. C'est humain. 80-90% de mon groupe est fantastique. Ils veulent toujours gagner. Mais certains joueurs ont la tête ailleurs. Pour jouer contre Beveren, ils ne se sentent pas à 100% mais pour affronter Dortmund alors tout le monde est fit à 300%. Ça ne doit pas arriver, mais c'est aussi la réalité", regrette le coach brugeois dans Het Laatste Nieuws.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK