Coucke "n'a jamais autant espéré être le 1er mars" pour prendre les commandes d'Anderlecht

Actuellement président d'Ostende, Marc Coucke deviendra le président d'Anderlecht le 1er mars. L'homme d'affaires veut finaliser les dossiers de prise de contrôle des deux clubs le plus rapidement possible. "Je n'ai jamais autant espéré être le 1er mars", a tweeté Coucke vendredi.

"Dès qu'Ostende aura un nouveau président ambitieux et un bel avenir garanti. A partir de ce moment, Hein Vanhaezebrouck, les joueurs, le staff et bien sûr, les fans d'Anderlecht pourront compter sur moi. Entre-temps, tout ce cinéma mis en scène, avec beaucoup de fiction, n'est pas nécessaire", a répondu Coucke aux déclarations de Vanhaezebrouck. L'entraîneur n'a pas caché sa déception à propos d'un mercato d'hiver raté. En raison, du vide de pouvoir lié à la prise de contrôle de Coucke, le manager Herman Van Holsbeeck, a dû chercher lui-même des ressources financières.

En décembre dernier, Coucke a obtenu les droits exclusifs de négociation pour l'acquisition d'Anderlecht. Afin de pouvoir succéder à Roger Vanden Stock à la présidence, l'entrepreneur belge doit d'abord trouver une solution pour Ostende, le club dont il est le principal actionnaire depuis 2013. Coucke s'est donné le temps jusqu'au 1er mars pour réaliser la vente du club côtier. Puis, il prendra la place de Vanden Stock au Parc Astrid.

La vente d'Ostende est nécessaire car il est interdit d'être propriétaire de deux clubs actifs dans la même compétition. La commission des Licences de l'Union belge vérifiera dans les semaines à venir que les dossiers de prises de contrôle soient réglementairement et correctement exécutés. Les demandes de licence professionnelles doivent être déposées le 15 février. À la fin du mois de mars, la Commission des Licences évaluera les demandes, les clubs auront alors la possibilité d'ajouter des documents. Le jugement final est prévu à la mi-avril.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK