Coucke et Verschueren, en vacances, absents à Lokeren : "C'est risible"

Dimanche dans Complètement Foot, David Houdret, Pascal Scimè et Nordin Jbari sont notamment revenus sur l’absence de Marc Coucke et Michael Verschueren à Daknam hier soir pour ce match pourtant capital pour les Mauves.

Pascal Scimè : "Franchement c’est risible. Si Anderlecht ne gagne pas hier à Lokeren, ils sont en dehors des Playoffs 1 avec deux matches à jouer. A la limite que Marc Coucke aille au ski, je peux comprendre, c’est le président. Ce n’est pas lui qui gère le club au quotidien, il a un adjoint, un bras droit qui est Michael Verschueren. Soit Michael Verschueren est très fort et donc il arrive à gérer le club en étant sur les pistes de ski, soit il a délégué. On sait qu’il y a un gros staff technique à Anderlecht, peut-être que Par Zetterberg est le patron par intérim pendant cette semaine de Carnaval, je n’en sais rien. Je trouve que vis-à-vis de ton groupe de joueurs, ce n’est pas un bon signal. Que Marc Coucke soit parti à la limite, je n’ai pas de souci avec ça. En revanche, que Verschueren ne soit pas là, je m’interroge."

Nordin Jbari : "Honnêtement, je peux comprendre ce que Pascal dit. Quand le patron, le président n’est pas là, il y a toujours le bras droit qui est là pour gérer. Mais dans un match aussi important, dans ce moment du championnat, dans une situation difficile comme celle d’Anderlecht en ce moment… Aller jouer à Lokeren qui peut être un match piège. Symboliquement, le président doit être là et Michael Verschueren doit être là. Tout simplement. Après, je ne sais pas ce qu’il s’est passé dans leur agenda. Honnêtement, ce n’est pas sérieux. Je connais bien Michael Verschueren et je pourrai lui dire que ce n’est pas sérieux. Symboliquement, ce n’est pas sérieux. Vous imaginez, s’ils perdent aujourd’hui et qu’ils ne sont pas là ? Là, ils ont gagné, pas de problème. Tout le monde était content, ils se sont appelés sur les pistes pour dire que c’est génial et puis voilà. Mais s’ils perdent, si le public est nerveux et que le numéro 1 et le numéro 2 sont en vacances, c’est terrible. […] Dans ce match, tout le monde doit être là parce que tout le monde est derrière le Sporting Club d’Anderlecht. Parce que s’ils ne sont pas en Playoffs 1, c’est un tsunami. S’ils avaient perdu et que la moitié de la direction est en vacances, alors là ils méritent d’être partout, sauf en PO1."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK