Coronavirus : Anderlecht reprend lundi les entraînements à Neerpede à la demande de Kompany

Retour à Neerpede pour les Mauves volontaires.
Retour à Neerpede pour les Mauves volontaires. - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Une semaine après Genk, Anderlecht va rouvrir son centre d’entraînement pour remettre ses joueurs au travail : Neerpede accueillera lundi les joueurs mauves… qui le souhaitent, pour des entraînements en mode réel. C’est une décision prise par Vincent Kompany, qui s’est fait le relais des joueurs, avec les staffs médical et technique du Sporting, pour sortir progressivement du confinement.

À partir de lundi, les joueurs sont les bienvenus à Neerpede pour des séances traditionnelles, dans le respect évidemment des consignes de sécurité et d’hygiène " détaille David Steegen, l’attaché de presse du Sporting. " Il n’y a aucune obligation : tout se fait sur base volontaire, les joueurs qui ne se sentent pas rassurés peuvent continuer à travailler chez eux. Mais chaque joueur présent à Neerpede observera les distances de sécurité et les entraîneurs dirigeront les exercices en respectant la distance sociale. Ce seront des entraînements essentiellement physiques, mais aussi avec ballon : je pense par exemple au cas de gardiens de but. Tout le matériel utilisé sera désinfecté, avant et après chaque séance. Les joueurs n’auront pas accès aux vestiaires, chacun se changera et se douchera chez soi. Il y aura une place de parking désignée pour chacun, la rotation des joueurs se fera selon un horaire précis pour éviter tout risque. "

Cette décision de reprise était souhaitée par certains joueurs, car l’isolement n’est pas propice à la motivation. Surtout si, pression de l’UEFA oblige, le championnat devait reprendre à huis clos, après la décision de la Pro-Ligue de tout arrêter de manière anticipée – voire précipitée… Il faudrait bien, dès lors, que les joueurs soient en condition adéquate pour un match de haut niveau. Par ailleurs, indépendamment des mesures d’austérité (renonciation notamment au salaire du mois d’avril), les joueurs mauves n’ont pas été mis au chômage économique : il faut donc qu’ils prestent ce pour quoi ils sont payés…  

 " En fait, les entraînements ne se sont jamais arrêtés " corrige Steegen. " Depuis le confinement, chaque séance habituelle avait lieu comme auparavant, mais en mode digital, chacun chez soi. Les joueurs étaient convoqués aux heures habituelles devant leur écran de PC via l’application de téléconférence ZOOM : les différents entraîneurs conduisaient les exercices en direct au groupe de joueurs. La seule différence, c’est que ceux-ci étaient disséminés. Pour certains, logés en appartement, le fait de sortir s’entraîner à l’extérieur n’était pas forcément sécurisant, tant pour le risque d’infection que vis-à-vis des supporters qu’ils pouvaient croiser. D’où cette décision de rouvrir Neerpede. Mais, je le répète, dans des conditions maximales de sécurité sanitaire. "

Reste le problème des joueurs toujours confinés à l’étranger : Lawrence et Murillo, par exemple, ont regagné leur pays depuis l’arrêt du championnat et ne peuvent revenir puisque les frontières sont fermées.

Pour ces joueurs, l’entraînement on-line se poursuit, comme d’habitude. Et comme tous les autres, ils remplissent chaque jour leurs paramètres physiques via les applications STRAVA et SWIFT. Le staff a un contrôle direct sur leur travail quotidien et leur niveau physique. Même si rien ne vaut évidemment l’entraînement réel. "

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK