Clement : "Une saison incroyable mais il manque le couronnement"

Clement : "Une saison incroyable mais il manque le couronnement""
Clement : "Une saison incroyable mais il manque le couronnement"" - © BRUNO FAHY - BELGA

Philippe Clement s’est prêté au jeu d’un Facebook Live avec les fans du Club de Bruges.

Le coach du FCB a fêté ses 46 ans "de manière basique", "sans invité". Il s’en est accommodé et pense "plutôt à faire une grande fête avec le Club d’ici quelques semaines." Pour célébrer le titre de champion évidemment.

Clement avoue avoir vécu un sentiment de décompression bizarre sans la pression des matches. Il a aussi adapté son rythme de vie au confinement. "Je me lève un peu plus tard. Et j’ai recommencé à courir".

Déjà concentré sur le prochain mercato

Mais il passe surtout "beaucoup d’heures" devant son PC. "On est déjà concentré sur le prochain mercato. Je visionne beaucoup de joueurs que les scouts sont allés voir. On essaie de prendre de l’avance. Parce que ce n’est pas facile au milieu de tous les matches". Un mercato qui se fera certainement avec des moyens plus limités et des budgets plus restreints. Clement en est bien conscient.

Clement se dit "impatient de recommencer". "On doit essayer de garder les garçons aussi fit que possible pendant cette période. Et attendre que le gouvernement nous donne la chance de recommencer à jouer. Les joueurs ont été divisés en petit groupe et ils sont en contact quotidien avec un membre du staff. On a des joueurs qui vivent seuls chez eux, il ne faut pas l’oublier".

Clement rêve toujours du doublé

Cette pause forcée est également le moment pour se poser et savourer sa très bonne première saison à la tête du Club de Bruges. "La saison a été incroyable jusqu’à maintenant. Mais il manque le couronnement de tout cela. Nous ne sommes pas encore officiellement champions. On vit depuis des mois avec l’objectif d’un doublé. Ce qui n’est arrivé que deux fois dans l’histoire du Club de Bruges. Ce ne serait pas rien. Mais on ne sait pas si la Coupe sera jouée."

Interrogé sur ses modèles, Phil cite Pep Guardiola (pour la manière de jouer et le football toujours positif) et Jurgen Klopp (pour l’expérience). "Mais il faut rester soi-même", prévient-il.

Le meilleur match ? Celui au PSG

Au moment de choisir, un match de cette saison, il choisit le déplacement au PSG. "Il y a eu beaucoup de bonnes rencontres. Mais le match au PSG est notre meilleur du point de vue de la qualité." Même s’il s’est terminé par une défaite (1-0) qui a provoqué des remous suite au penalty manqué par Diagne.

"Je suis quelqu’un de positif, j’essaie de voir le bon côté. Je fais plus de sport, je passe plus de temps avec ma famille. Il faut regarder ce qu’on peut faire pas ce que l’on ne peut pas faire. On doit seulement rester à la maison, il y a des problèmes plus importants", conclut l’ancien international.