Charleroi s'incline contre La Gantoise, les Carolos font du surplace

Charleroi a été battu à domicile par une équipe de La Gantoise retrouvée lors de la 13e journée de Pro League. Les Carolos ont payé cher une erreur défensive en fin de première mi-temps. Ils reculent à la troisième place du classement.

Charleroi, une seule victoire au compteur en cinq sorties, doit se remettre dans le sens de la marche pour rester dans le sillage du FC Bruges. Les Carolos ne se jettent pas tête baissée à l’attaque. La possession est d’ailleurs plutôt gantoise. Mais les Zèbres savent laisser le ballon à l’adversaire, sans se mettre en danger.

Les défenses prennent les pas sur les attaquants. Les occasions sont rares, le rythme pas beaucoup plus présent. A ce jeu d’échecs et de patience, Gand a les meilleures cartes.

Les premiers (légers) frissons surviennent sur coup franc. Celui de Morioka est boxé par Bolat (16e). Penneteau intervient sur celui de Kums (19e). Le Buffalo règle la mire. Toujours à distance. Penneteau s’interpose (30e).

Double floche, ficelles

Charleroi sait souffrir et faire mal quand l’opportunité se présente. Dessoleil ne passe pas loin de confirmer cette bonne habitude à la réception d’un coup de patte de Morioka. Sa tête fuit le cadre (38e).

Cette fois, le scénario est différent. C’est Gand qui punit les imprécisions des Carolos. Kayembe puis Dessoleil cafouillent leurs passes en retrait. Bukari jaillit, prend Willems de vitesse et ajuste Penneteau. 0-1, juste avant de rejoindre les vestiaires (45e).

Plus d’occasions, pas de but

Fall a la balle d’égalisation au bout du pied. Mais Bolat a le dernier mot (53e). Dans la foulée, Bezus manque de sang-froid face à Penneteau (54e). En deux minutes, le match a failli basculer deux fois. Finalement le marquoir ne bouge pas.

Les Buffalos pressent haut et récupèrent beaucoup de ballons exploitables. Odjidja s’infiltre trop facilement dans la défense du Sporting. Penneteau, attentif, préserve le suspense (60e).

Belhocine exclu en fin de match

Le portier carolo fait son job. Rezaei est moins efficace de l’autre côté du terrain. L’attaquant iranien se heurte à son tour à Bolat (74e). Les Zèbres augmentent la pression. Trop tard.

La mauvaise série se poursuit pour les hommes de Belhocine. Depuis qu’ils ont perdu leurs premiers points le 27 septembre, ils n’ont gagné qu’une fois. En six matches. Les Carolos ne pointent qu’à deux longueurs du leader brugeois, mais ils font du surplace depuis plusieurs semaines. Signe d'une fébrilité palpable, Belhocine est exclu en fin de rencontre.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK