Charleroi est battu à Genk (2-1) et marque le pas en ratant trop d'occasions

Le Racing Genk remporte son premier succès sous la houlette de Jess Thorup. Les Genkois, rejoints au score une première fois, ont montré plus de bonnes intentions que les Carolos, qui coincent au classement. Après leur 24 sur 24 inaugural, les hommes de Karim Belhocine signent un triste 1 sur 9 et voient le FC Bruges arriver à leur hauteur au classement, les Gazelles s'emparant même de la première place à la différence de buts.

La rencontre part à un rythme très élevé, les deux équipes pressent intensément. A la 7e minute, Mamadou Fall hérite de la première énorme occasion du match. Bien lancé par une combinaison qui lui permet de partir en profondeur, il manque son face-à-face avec Danny Vukovic. Dans la foulée, il s’écroule dans la surface mais n’obtient pas de penalty, pas plus que Théo Bongonda quelques secondes auparavant sur un tacle réalisé par Ryota Morioka.

A la 25e minute, Paul Onuachu ouvre la marque. Le géant nigérian profite d’un excellent centre d’Ito pour s’élever plus haut que le défense et tromper un Nicolas Penneteau curieusement passif. Fall se procure une dernière occasion dans cette première mi-temps mais ne parvient pas absolument pas à conclure. Regrets carolos en manque d’efficacité.

 


►►► À lire aussi : Nicolas Penneteau après la défaite de Charleroi à Genk : "On est dans une spirale négative"


 

Dès le début de la deuxième mi-temps, Charleroi réussit ce qui lui avait manqué avant le repos. Sur un corner, Saido Berahino est laissé complètement seul par Joakim Maehle. Le Burundais inscrit son premier but pour les Zèbres et rétablit l’égalité. Maehle, aligné dès le départ après sa grogne suite à son transfert avorté à l’Olympique de Marseille, est fautif.

Heureusement pour le Danois, il se rattrape à la 64e minute en inscrivant un joli but à la suite d’un relai heureux avec Ito. Il remet les Genkois aux commandes, c’est 2-1. Genk affiche sa supériorité dans la foulée avec un Maehle retrouvé qui sert parfaitement Bongonda. L’ancien joueur de Zulte-Waregem manque le break.

Dans les dix dernières minutes, Genk se retrouve à 10. Ito, déjà averti, effectue un jeu dangereux sur Marco Ilaimaharitra. Jonathan Lardot, sous conseil de son assistant, brandit un deuxième carton au Japonais, qui peut retourner au vestiaire avant les autres. Les Carolos vont pousser dans les derniers instant sans trouver la faille. Ils repartent du Limbourg les poches vides.

Les Carolos doivent en principe recevoir Waasland-Beveren, dont la rencontre de lundi face à Ostende a été reportée à cause de la multiplication de cas de Covid-19 dans le noyau waaslandien.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK