Bruno Venanzi : "Pas satisfait du début de saison mais pas du tout inquiet"

Le Standard vit un début de saison compliqué. Septièmes au classement après la défaite concédée à domicile face à l’Antwerp dimanche dernier, les Rouches font preuve d’une grande irrégularité et peinent à mettre les préceptes de leur nouvel entraîneur en place.

"Je ne suis pas complètement satisfait du début de saison mais je ne suis pas du tout inquiet, assure Bruno Venanzi au micro de la RTBF. On peut constater qu’à tous les étages du club, il y a une bonne dynamique de groupe. On voit vers où on veut aller."

Engagés en Europa League, les Liégeois, qui sont en Russie pour affronter Krasnodar jeudi soir, font face à un calendrier chargé. Une difficulté en plus à gérer.

"L’équipe est un peu fatiguée pour l’instant à cause de l’accumulation des matches. Ça fait maintenant un mois qu’on a deux matches par semaine. Ça se ressent sur les prestations du groupe. Mais je pense que dans l’ensemble, la dynamique est excellente. On doit avoir plus de régularité mais je pense qu’on va en retrouver dans les prochaines semaines après un peu de répit" poursuit le président du Standard.

"C’est vrai qu’il y a un nouveau coach, un nouveau staff, une nouvelle méthode de préparation physique, il faut s’adapter. Mais pense que les joueurs sont réceptifs aux consignes de l’entraîneur. Comme la saison dernière avec Ricardo Sa Pinto. On m’a suffisamment reproché d’avoir, à cette époque-ci de l’année, garder ma confiance en Ricardo. Finalement, on  a vu que sur le moyen et sur le long terme, ça a payé" souligne encore Venanzi qui se félicite d’avoir décidé de changer d’entraîneur à l’intersaison.

"Je constate en tout cas qu’aujourd’hui, ce qui se produit sur le terrain lors des bonnes prestations du Standard est nettement supérieur à ce qui se produisait l’année passée."

Dans quelques semaines, le match des transferts agitera les discussions. Une période qui s’annonce assez tranquille du côté de Sclessin.

"La structure du club a évolué. On prend désormais les décisions en comité exécutif avec Olivier Renard et Michel Preud’homme. Ils connaissent tous les deux le budget alloué au marché des transferts. On verra au mois de janvier mais je pense que le mercato hivernal sera dans la stabilité, dans le calme sans toutefois exclure l’un ou l’autre renfort" conclut-il.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK