Bruges s'offre un triomphe face à Anderlecht et décroche son 14ème titre

Le FC Bruges a signé un festival ce dimanche en dominant très nettement Anderlecht (4-0) lors de la 8ème journée des Playoffs I de la Pro League. Ce succès offre à Michel Preud’homme et ses hommes le titre de champion !

Ce sacre arrive onze ans, jour pour jour, après le dernier titre des Blauw en Zwart déjà acquis aux dépens d’Anderlecht.

Le résumé :

La tension est palpable dès les premières secondes de cette partie. Les nerfs sont à vifs et Bruges obtient un bon coup franc sur le côté gauche. Vormer s’en charge et dépose la balle sur la tête de De Bock qui alerte directement Proto (2’).

Les Blauw en Zwart tentent de jouer dans le dos de Badji. Vanaken y est parfaitement lancé, crochète Heylen et prend sa chance. Nuytinck se jette et repousse le danger (8’).

Les Anderlechtois sont à la peine. Proto doit intervenir à l’entrée de la surface devant Diaby. Le ballon revient dans les pieds de Vormer qui tente un lob en un temps. Nuytinck est sur la trajectoire et peut se dégager (13’).

Les hommes de Preud’homme poursuivent leur domination et sont récompensés à la 23ème minute. Meunier centre en direction du point de penalty. Diaby passe devant Heylen et place sa tête. Proto se loupe et laisse le ballon franchir sa ligne de but. C’est 1-0, Bruges est virtuellement champion !

Les Mauves ont la tête des mauvais jours et ce n’est pas fini. Heylen manque complètement sa relance dans l’axe, Claudemir intercepte et décale Diaby sur la droite de la surface. Le n°10 de Bruges surprend Proto d’un subtil pointu du pied gauche. Les Blauw en Zwart font le break (2-0, 28’).

Juste avant la pause, les Mauves se procurent enfin une opportunité. Acheampong est lancé en profondeur mais est contré par Butelle. Djuricic a bien suivi mais rate incompréhensiblement sa reprise (45+1’).

Au retour des vestiaires, Anderlecht se fait plus présent mais c’est toujours Bruges qui se crée les meilleures possibilités. Vormer (53’) et Diaby (54’) tentent leur chance mais trouvent les poings de Proto.

Alors que les Blauw en Zwart sont sur une voie royale vers le titre, un supporter brugeois lance un pétard sur la pelouse. Monsieur Verbist n’hésite pas une seconde et renvoie tous les acteurs aux vestiaires. Il reste un peu plus d’une demi-heure de jeu. Après 7 minutes, le match peut reprendre.

Les protégés de Preud’homme ne semblent absolument pas perturbés par cette interruption et continuent leur inéluctable route vers le sacre grâce à la puissante tête de Vanaken, sur un bon centre de Vormer, qui ne laisse aucune chance au portier anderlechtois (3-0, 65’).

Le cauchemar des Bruxellois se poursuit. L’arbitre accorde logiquement un penalty pour une faute de main de Heylen sur une tête de Denswil. Simons, seul rescapé du dernier titre de Bruges il y a 11 ans, s’en charge et alourdit le score (4-0, 70’).

Le RSCA n’y est clairement plus. Izquierdo en profite pour créer la zizanie dans la défense du Sporting. Son tir est dévié de justesse (83’).

Après trois défaites consécutives face à leurs adversaires du jour cette saison, les Brugeois prennent une belle revanche. Anderlecht était également la seule équipe du championnat à s’être imposée au Jan Breydelstadion.

Bruges s’impose en toute logique dans cette rencontre décisive et peut joyeusement fêter son quatorzième titre de champion de Belgique !

5 images
Michel Preud'homme et Philippe Clément peuvent laisser éclater leur joie © VIRGINIE LEFOUR - BELGA
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK