Bruges concède sa première défaite de la saison en championnat face à un Antwerp réaliste

Probablement émoussé par son déplacement à Paris en semaine, Bruges n'a pas réalisé le match du siècle ce dimanche face à l'Antwerp. Léthargiques, tendus, auteurs d'incartades offensives que par trop rares intermittences, les Blauw&Zwart se sont inclinés 1-2 face à l'Antwerp. Les hommes de Philippe Clément avaient pourtant ouvert le score en première mi-temps par l'entremise de Siebe Schrijvers, à la retombée d'un centre en retrait de Percy Tau. Mais endormis par le faux-rythme imprimé par les Anversois, les Brugeois n'ont, par la suite, plus montré grand chose, les velléités offensives n'émanant quasiment que des pieds de Schrijvers. 

Dès l'entame de la seconde mi-temps, ils ont concédé l'égalisation sur un pénalty litigieux provoqué et converti par l'inévitable Dieumerci Mbokani. A l'heure de jeu, ils ont encaissé un second but sur un centre au premier poteau repris par Miyoshi et dévié dans son propre but par Simon Mignolet. La fin de match est ensuite tombé dans une éphémère folie, émaillé par un baroud d'honneur infructueux du Club et par une occasion trois étoiles d'Mbokani. A noter que la rencontre a, aussi, été marquée par une interruption de quelques minutes, l'arbitre décidant de renvoyer les 22 acteurs prématurément aux vestaires, certains supporters anversois ayant pris l'arbitre assistant pour cible. Une interruption symbolique d'une rencontre tendue.

Au final, Bruges concède sa toute première défaite de la saison et reste coincé à 33 points. En cas de victoire ce soir, le Standard pourrait donc revenir à trois points des Brugeois, qui ont, certes, disputé un match de moins. Du côté de l'Antwerp, où flottait un léger parfum de crise avant le match, on souffle avec ces trois points qui permettent au Matricule 1 de revenir dans la course aux play-offs 1 et s'installer à la 5e place.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK