Bölöni: "Si j'exprime mes sentiments, je vais utiliser un langage que je n'aime pas"

L'arbitrage a été au centre de l'attention ce dimanche à Gand où les Buffalos et les Anversois ont partagé l'enjeu (0-0). Trois buts n'ont pas été validés et un penalty a été accordé après un recours à la vidéo.

Ces décisions n'ont pas plu à Laszlo Bölöni. "Si j'exprime mes sentiments, je vais utiliser un langage que je n'aime pas", a réagi brièvement le coach de l'Antwerp au micro de la Pro League. "Donc ne me demandez pas quels sont mes sentiments à l'issue de ce match ou de faire des commentaires sur cette rencontre. Parce que si je suis juste correct, je vais être trop dur avec certains". Même s'il ne les cite pas, on imagine que cette remarque vise les arbitres.

L'Anversois Dino Arslanagic et le Gantois Arnaud Souquet étaient moins amers.

"Deux buts sont annulés pour nous. Je pense qu'il y a hors-jeu sur le premier, sur le deuxième je ne sais pas. On marque deux buts sur hors-jeu. Ils ont un penalty que Sinan (Bolat) sort. On repart avec un point même si on aurait voulu avoir les trois points", a déclaré le défenseur du Great Old.

"C'est dommage d'avoir raté le penalty parce que c'était l'occasion de gagner le match. C'était un beau match, un match engagé. On n'a pas à rougir devant les équipes qui sont devant nous. Si on est plus efficace devant, on réussira à remonter au classement. Le partage semble logique. On peut aussi prendre deux buts s'il n'y a pas hors-jeu. Il n'y a rien à dire", a commenté le Français des Buffalos.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK