Berrier donne sa version de la gifle de Leye

Dans une interview accordée ce vendredi matin au Laatste Nieuws, Franck Berrier explique sa version de la gifle de Mbaye Leye: "Nous tirions les penalties en alternance. Mais pendant la phase classique, je lui avais laissé un penalty contre Genk, parce que Van Hout était dans le but, et qu'il me connaissait trop bien puisque nous avons joué ensemble au Standard. En échange, je voulais donc frapper face à Köteles" explique le médian français.

"Leye a refusé, et il a commencé à insulter ma famille. Frustration, jalousie? Je ne sais pas… Vous n'avez pas vu ça à l'image, mais j'étais vraiment choqué. C'est pourquoi j'ai poussé le ballon du point de penalty. Cela a mis un terme à notre amitié" avoue l'ex-joueur du Standard, qui se défend d'être une starlette: "Celui qui me connait sait que ce n'est pas le cas. Pour tout vous dire, j'ai même pensé envoyer un sms à Mbaye après sa grave blessure. Je ne l'ai finalement pas fait, j'ai eu peur que ce soit mal interprété. Mais j'espère vraiment que tout ira bien pour lui."

S. Rouquet

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK