Beñat San José : "C'est une fierté pour moi d'entraîner l'AS Eupen"

Beñat San José
Beñat San José - © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

On peut dire que les dirigeants de l’AS Eupen ont pris le temps pour dénicher le remplaçant de Claude Makelele. Eupen a été le dernier club de l’élite à désigner son entraîneur, Beñat San José, qui a donc dirigé son premier entraînement ce mardi avant d’être présenté à la presse.

Après Bartolomé Marquez Lopez et Jordi Condom, il s’agit déjà du troisième entraîneur espagnol de l’AS Eupen. Jeune mais avec de l’expérience, Beñat San José était suivi de près par les dirigeants de l’AS Eupen. A 39 ans, le Basque, originaire de San Sebastian a déjà pas mal bourlingué : l’Arabie Saoudite, le chili et la Bolivie, décrochant au passage un trophée dans chacun de ces pays. Inconnu du grand public, Beñat San José possède a priori le profil recherché par la direction du club germanophone.

Quelles sont vos impressions après votre premier entraînement à Eupen ?

Beñat San José : "Tout d’abord, je dois dire que je suis fier d’entraîner une équipe comme celle d’Eupen, qui est réputée dans la formation des jeunes avec le projet de l’Académie Aspire. Je suis également très heureux de déposer mes valises en Belgique. Mes premières impressions sont très bonnes. J’apprécie la confiance des dirigeants eupenois à mon égard. J’ai été très bien accueilli dans ce club très sympathique mais très professionnel et ambitieux. Les joueurs sont apparus concentrés et très motivés et cela malgré la chaleur. Le premier entraînement a déjà été très intense."

Que connaissez-vous du football belge ?

"Vous savez, je suis Espagnol et j’ai travaillé durant plusieurs années en Asie mais aussi en Amérique du Sud et partout le football belge est connu et respecté. Les diables rouges bien sûr mais aussi le championnat de Belgique qui a très bonne réputation. La compétition est assez relevée avec des joueurs de qualité. C’est donc très important pour moi d’entraîner un club du championnat belge."

Qu’est-ce qui vous a poussé à signer à l’AS Eupen ?

"Comme je l’ai dit, j’aime le football belge et je souhaitais entraîneur en Europe mais surtout, Eupen est un club formateur. C’est la raison pour laquelle je suis ici. L’AS Eupen dépend indirectement de la Fondation Aspire. Un projet auquel j’adhère totalement. Enfin, Eupen est un club bien structuré, qui évolue désormais depuis 4 saisons en première division. L’équipe possède de jeunes talents qui ne demandent qu’à éclore avec également des joueurs plus expérimentés. Je ferai de mon mieux pour assister au développement des jeunes en les intégrant dans le noyau de l’équipe première tout en assurant au plus vite le maintien en D1."

Vous avez été champion en Arabie Saoudite, en Bolivie et au Chili, l’ambition ne sera pas la même en Belgique ?

"Non, je dois bien l’avouer. C’est vrai. En tout cas pas tout de suite… (rires). Dans le football, il faut aussi rester réaliste mais je suis ambitieux et je vais essayer d’amener cette équipe d’Eupen le plus haut possible. Vous savez, il y a de nombreux challenges à relever ici à Eupen. Au risque de me répéter, j’aime travailler avec les jeunes tout en les faisant progresser. Je ne vais donc pas parler de trophée mais je souhaite que les supporters d’Eupen soient fiers de leur équipe et des joueurs. L’autre objectif sera de proposer un football de qualité, attractif et spectaculaire. Enfin, je souhaite que l’équipe se sauve le plus vite possible afin d’éviter le stress de fin de saison pour éviter la relégation."

Pour atteindre ces objectifs, l’équipe aura besoin de renforts. C’est aussi votre sentiment ?

"Probablement oui mais l’équipe n’est pas encore au complet. Je sais que plusieurs joueurs importants sont partis ou vont bientôt quitter le club mais je reste confiant. La direction a confirmé que de nouveaux joueurs allaient arriver dans les prochains jours. Cette équipe, vu les nombreux départs, est en reconstruction. En attendant, le noyau actuel ne manque pas de qualités mais les ambitions seront évidemment adaptées en fonction des arrivées avec toujours ce mélange entre des jeunes talentueux et des joueurs expérimentés. Un équilibre indispensable à Eupen pour atteindre nos objectifs."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK