Belhocine: "L'insouciance et l'expérience ça fait un bon mélange"

Il n'y avait pas grand chose à retenir de la rencontre entre Anderlecht et Gand ce dimanche soir à l'exception d'un état d'esprit positif retrouvé du côté des Mauves. Difficile de ne pas associer ce changement à l'arrivée à la tête de l'équipe de l'adjoint de Fred Rutten, Karim Belhocine

Au micro de la Pro League, le coach anderlechtois dressait un bilan mitigé de cette rencontre, avec quand même un gros point positif: "On avait demandé beaucoup de mentalité avant le match, beaucoup d'efforts, beaucoup de solidarité, je pense que dans ces domaines-là on a été servi. Malheureusement on n'a pas pu mettre ce but et donc prendre les trois points ici chez nous. Anderlecht, à domicile doit toujours gagner. Je ne sais pas si le verre est à moitié plein ou à moitié vide. On est déçu parce qu'on a seulement un point ce soir mais je les vois se battre comme ça, les uns pour les autres... discuter, se parler à la mi-temps et avoir envie de faire quelque chose ensemble, c'est de bon augure pour la suite et je suis au moins satisfait au moins par rapport à ça."

Pas question de dire que la tactique a été mise de côté aujourd'hui, le coach n'avait pas travaillé que le mental avec ses troupes: "On savait très bien ce qu'on faisait. Je pense qu'on a vu une équipe de Gand qui restait en bloc et qui essayait de nous contrer. On sait quand même qu'on a réussi à leur poser des problèmes. On a quand même réussi à garder le zéro derrière. Malheureusement on ne marque pas, c'est comme ça. (...) Quand on sort d'une situation difficile, ça ne se fait jamais en un pas, ça prend toujours plus longtemps que ce qu'on ne croit. Mais après quand on revient, on revient plus fort et c'est ce je leur ai dit."

Pour lui, la confiance est déjà de retour parmi l'équipe: "Je pense que la confiance est là parce que, même si on est dans une période difficile, on a quand même vu des joueurs prendre leurs responsabilités, faire des efforts, avoir envie d'amener les autres vers l'avant. Ce sont des bons signes de confiance, et je le vois chaque jour depuis une semaine. On doit continuer là-dessus. Je pense que ce sont des bases solides pour pouvoir retourner cette situation et enfin récolter ce qu'on mérite parce qu'on méritait plus ce soir."

Belhocine avait décidé de faire confiance aux jeunes, mais pour lui, c'est l'équilibre entre les joueurs qui compte réellement: "Pour moi il n'y a pas de jeunes ni de vieux, il n'y a que des joueurs d'Anderlecht. Les jeunes doivent se servir de leur talent et de leur insouciance pour nous aider et les vieux doivent le faire avec leur expérience. L'insouciance et l'expérience ça fait un bon mélange. Si on arrive à faire de la bonne cuisine avec tout ça je pense qu'on peut faire de bonnes choses." Il conclut: "J'ai vu beaucoup de positif et ça, ça fait plaisir."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK