Arnaud Bodart : "On a enfin retrouvé le vrai Standard"

Après 4 victoires, un déplacement à Ostende attend Arnaud Bodart et le Standard
Après 4 victoires, un déplacement à Ostende attend Arnaud Bodart et le Standard - © PHOTO BELGA

A la dérive il y a encore quelques semaines, le Standard a retrouvé des couleurs (rouges) vives en ce début d’année 2021. Depuis l’arrivée de Mbaye Leye, l’équipe de Sclessin a enchaîné 4 succès d’affilée. Avec un 12 sur 12, le Standard a ainsi effectué une belle remontada, passant de la 11ème à la 4ème place.

Avant le déplacement à Ostende, programmé ce jeudi soir, Arnaud Bodart, le gardien du but liégeois, a évoqué les changements perçus au Standard : " A part le coach et les victoires, il n'y a pas grand chose de changé (rires) au Standard. Plus sérieusement, je n'ai pas vraiment d'explications mais nous ne parvenions plus à gagner en novembre et décembre. Pourtant, nous étions toujours derrière Philippe Montanier. Le Français n’est d'ailleurs certainement pas le seul responsable à pointer du doigt mais c’est vrai que Mbaye Leye apporte un vent de fraîcheur. Il fait partie du football moderne vu qu’il était encore joueur il y a deux ans. Il nous connaît aussi (presque) tous très bien puisqu'il était l'adjoint de Michel Preud'homme la saison dernière. Il insuffle à l’équipe sa grinta. Enfin, il a ramené la confiance qui nous manquait fin de l’année dernière et surtout, le plaisir de jouer que nous avions un peu perdu. Je peux donc dire qu'on a enfin retrouvé le vrai Standard".

 


►►► À lire aussi : La Tribune - Mbaye Leye : "Si Siquet joue, c'est parce qu'il est le meilleur à droite"


Moins en évidence

Si Arnaud Bodart a été élu homme du match à plusieurs reprises cette saison, vu les nombreux arrêts effectués, son nom est désormais beaucoup moins cité depuis quelques matches." Cela prouve que le Standard est sur la bonne voie. J'ai en tout cas nettement moins de travail. C'est pour cette raison que l'on parle moins de moi. Je dois malgré tout rester concentré mais je constate aussi que je suis nettement moins sollicité ces dernières semaines. Cela ne me gêne absolument pas, croyez-moi (rires). Je préfère que le Standard gagne et qu'on ne parle pas de moi plutôt que de vanter mes mérites après une défaite. J'apprécie certes les clean sheets mais je n'en fait pas une obsession. J'ai encaissé deux buts contre Charleroi mais nous en avons marqué trois et le Standard a décroché la victoire. C'est le plus important même si j'apporterai encore ma pierre à l'édifice "

Ostende avant de penser à Bruges

La sérénité est donc revenue à Sclessin après cette belle série de victoires. Le programme des Liégeois s’annonce toutefois un plus corsé avec ce déplacement à Ostende, la révélation de la saison, suivi d'une confrontation avec le Club de Bruges, l’autoritaire leader du championnat. Mais avant de songer au match de dimanche, Arnaud Bodart se focalise uniquement sur Ostende… " Je ne sais pas s'il s'agit d'un match clé car ils le sont tous pour le Standard mais c’est vrai qu’Ostende constitue probablement la révélation de ce championnat. Tout roule pour cette équipe qui, habituellement, joue plutôt un rôle dans le ventre-mou du classement. Ici, cette équipe est aux portes du top 4. Les Ostendais jouent libérés. Le nouveau coach a imprimé sa griffe et les automatismes sautent aux yeux. Ce sera donc un déplacement délicat mais nous y allons pour gagner. Obtenir un bon résultat à Ostende serait la meilleure des préparations en vue du match de dimanche à Bruges".

Mise au vert en Venise du nord

Après Ostende, les Rouches vont donc affronter 72 heures plus tard les champions de Belgique dans leur antre. Pour éviter de multiplier les trajets en autocar, la délégation liégeoise a donc décidé de rester au vert à...Bruges. Un mini-stage en quelque sorte afin de préparer au mieux le duel face à l’ogre brugeois " Je comprends cette décision et je trouve même que c’est une bonne chose pour nous " souligne le gardien liégeois. " Cela va nous éviter de longs trajets qui engendrent inévitablement de la fatigue. De toute façon avec cette période de Covid, ça ne changera pas grand-chose pour nous. Ce sera surtout l'occasion de préparer au mieux ce match face au Club de Bruges. Vu le regain de forme et la mentalité affichés ces dernières semaines, nous sommes capables d'aller créer la surprise au Stade Jan Breydel même si je le répète, avant de penser à Bruges, il faudra surtout veiller à bien négocier le déplacement à Ostende".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK