Arnaud Bodart dans la Tribune : "Mon but ? C'était vraiment un geste de pur instinct"

Son nom était dans toutes les bouches ce week-end, Arnaud Bodart était logiquement l’invité de La Tribune ce lundi soir dans la Visio du jeu. Le buteur/sauveur du Standard face à Eupen (2-2) est serein et semble avoir acquis en maturité. Il est revenu sur son but mais il s’est également prêté à un petit quiz "gardiens" avant d’aborder avec humour son avenir en équipe nationale.

On a forcément demandé au gardien d’expliquer son action menant au but : "Instinctivement, j’ai décidé de monter au vu de la physionomie du match, mais la première fois c’était un peu tôt […] Je n’ai pas eu le temps de réfléchir au geste que j’allais faire. En tant que gardien on a une vision complètement différente et se retrouver de l’autre côté du terrain, faire un geste d’attaquant, ce n’est pas du tout la même chose. C’était vraiment un geste de pur instinct. J’ai essayé de me mettre dans la trajectoire du ballon quand Faï frappait, j’ai juste eu le temps de voir qu’elle était dedans."

Les félicitations ont évidemment afflué : "J’ai tout de suite eu un message de Renaud Emond qui me disait qu’il avait dû partir à deux minutes de la fin et qu’il avait loupé mon but, il avait l’air très déçu. Dans la vie de tous les jours on s’entend bien." Un but qui n’était pas sans rappeler Emond, justement : "C’est ce qu’il m’a dit," plaisante le portier rouche.


► ► Lire aussi: Les gardiens buteurs du Standard


Pour ma part, c’est complètement inhabituel. On connaît tous la situation actuelle, s’il y avait eu des supporters et la famille j’aurais couru droit vers eux. J’aurais fait une glissade sur les genoux. Mais on s’est habitué au fait qu’il n’y ait personne dans les stades, malheureusement. " Pas de célébration particulière après la rencontre non plus : "J’ai très bien dormi !" confie-t-il quand même, toujours avec le sourire.

Mais comment a-t-il autoanalysé ce match ? "Déjà, j’ai souvent des remontrances de mon père (ndlr. ancien gardien) après les matches qui a souvent un œil très attentif. Pendant ce match-là, c’est vrai que j’étais très bien. Même si heureusement que le troisième but est annulé parce que je passe à côté du ballon. Ça nous arrive à tous, les boulettes mais j’ai eu de la chance, celle-là n’a pas porté à conséquence. […] J’étais très déçu avant que le but ne soit annulé."

On sent que le joueur de 22 ans a gagné en maturité et en sérénité : "J’essaie. Je pense que la grande chance qu’on a, c’est que jouer autant de matches amène à ne pas avoir le temps de réfléchir. C’est en jouant qu’on progresse. J’essaie de réfléchir un minimum et de toujours aller de l’avant."

Le quiz gardien du jour :

Son idole de jeunesse ? Iker Casillas,

Top 3 des gardiens actuels ? Neuer, Courtois et ter Stegen

Quelle qualité reprendrait-il chez quel gardien ?

Oblak ? Réflexes. De Gea ? Le fait qu’il soit complet. Neuer ? Tout. Courtois ? L’envergure. Lloris ? Le leadership. Ter Stegen ? Son profil type du gardien actuel. Alisson Becker ? La technique. Arnaud Bodart ? Le mental.

Si Martinez le rappelle pour suppléer Lukaku et Batshuayi ? "Bien sûr ! Ça ne se refuse pas !"

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK