Ariel Jacobs: "Six candidats au titre"

Ariel Jacobs
Ariel Jacobs - © Belga

Avant le périlleux déplacement à Genk, Ariel Jacobs a tenu à rappeler que tout était possible dans ces play-offs. La vérité d'un jour n'est pas forcément celle du lendemain. Le titre n'est pas encore en poche.

"La semaine passée, on était les plus mauvais. Je ne vois pas pourquoi on serait soudainement les meilleurs. C'est quelque chose que j'ai bien dit aux joueurs. Il y a eu tellement de renversements de situations et pas uniquement dans notre cas. C'est le propre des play-offs. Genk a eu sa dose de critiques pendant la saison et il s'est qualifié de justesse pour les PO1" a souligné Ariel Jacobs.

Plus que jamais, ces play-offs sont surprenants à l'image des prestations de Genk que personne n'attendait aussi étincelant : "Il a commencé les play-offs sans se poser de questions. Si Genk prend 0 point sur 30, personne ne dit rien car le club s'est qualifié difficilement pour les PO. Tout ce que les Limbourgeois prennent, c'est du bonus".

Et d'ajouter : "J'ai dit au début des play-offs qu'il y avait 6 candidats au titre, tout le monde a ri de moi et cela se révèle juste finalement".

Jacobs remet Odoi à sa place...

Ariel Jacobs a également réagi aux envies de départ affirmées de Denis Odoi. Ce dernier, très souvent réserviste, a été titularisé à Bruges et s'est montré convaincant.

"Quand vous faites votre première sélection, ceux qui n'y figurent pas ne sont pas contents et ils veulent partir. Il y a 15 jours d'ici, Odoi voulait aller à Heerenveen et il suffit maintenant qu'il joue pour ne plus entendre parler d'Heeerenveen. Quand on fait appel à un joueur, il doit prouver qu'il est digne d'être titulaire" rétorque le T1 anderlechtois.

Denis Odoi devrait à nouveau débuter la rencontre à Genk suite aux forfaits de Wasilewski suspendu et de Deschacht blessé. L'ex-capitaine des Mauves souffre d'une contracture en profondeur.

G.Bayet

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK