Ariel Jacobs n'est pas inquiet

Ariël Jacobs
Ariël Jacobs - © Belga

Malgré la défaite face à Malines et le triste bilan d'un point sur six en championnat, Ariël Jacobs ne s'inquiète pas. Selon l'entraîneur anderlechtois, si la physionomie de ces rencontres avait été différente, le Sporting aurait tout aussi bien pu remporter ces deux matches.

"Ouvrir le score, voilà ce qu’il nous manque ces dernières semaines en déplacement, a expliqué Ariël Jacobs au micro de Pierre Deprez. On a eu une belle occasion de le faire avec De Sutter en début de rencontre, mais sa frappe a été déviée sur le poteau. Cela change toute la physionomie du match. Quand on est menés comme ce vendredi suite à un superbe but, on sent que l’adversaire va nous laisser venir et que cela va être de plus en plus difficile, à l’image du match de la semaine dernière à l’OHL. Je m’estime pourtant heureux de la façon dont on est revenus au score, c’était vraiment au mental, et je pensais que si une équipe devait gagner à ce moment-là, c’était Anderlecht. Mais une fois de plus, sur un contre, l’adversaire a profité de l’espace laissé dans notre dos."

"On sent qu’il y a un manque de fraîcheur lorsqu’on se retrouve menés en déplacement. Cela a été le cas à Westerlo, à Zulte Waregem, ici à Malines… Quand on veut forcer les choses et qu’on est dans un état de fatigue, c’est la fraîcheur qui manque, on garde moins le ballon, il y a plus d’imprécision. Je ne suis pas tracassé par ce bilan d’un point sur six, a conclu le T1 bruxellois. A deux reprises, avec une autre physionomie de match, on pouvait tout aussi bien faire six sur six."


C.L. avec P. Deprez

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK