Ariël Jacobs : "Les jeunes mauves n'ont pas progressé"

Youri Tielemans et Dennis Praet
Youri Tielemans et Dennis Praet - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

L’ancien entraîneur à succès du Sporting, fustige l’absence de grinta des Anderlechtois et l’indifférence dont ils ont fait preuve face aux enjeux de cette saison.

Q : Ariël , que se passe-t-il à Anderlecht ?

Anderlecht a joué la carte jeune il y a quelques saisons. Ces jeunes ont réalisé très peu de progrès…Ils ont sans doute eu, trop vite, la tête ailleurs. Cette indifférence observée hier sur le terrain, cette absence de grinta, c’est clairement la force et le "plus" de Bruges. Mais il y a surtout un manque d’équilibre dans le noyau… A la trêve hivernale, on portait un gros espoir vers les transferts entrants. Mais force est de constater qu’ils ont affaibli le noyau.

Q : Doit-on faire table rase du passé et repartir d’une feuille blanche ?

Quand j’entends depuis 2 ans que des jeunes veulent partir, j’ai tendance à répondre oui. Est-ce utile de garder des joueurs qui partiront soit à la trêve soit au plus tard l’année prochaine ? Mais ce n'est pas facile de signer des transferts qui font mouche directement.

Q : Quel entraîneur pour le Sporting désormais ?

L’entraîneur moderne est celui qui sait se placer au-dessus de son groupe quand il le faut ou à l’intérieur de celui-ci quand c’est nécessaire. Il doit être capable de le gérer en dehors du terrain. Anderlecht doit aussi, dans le choix de ses joueurs, viser l’équilibre plutôt que le talent individuel.

En janvier dernier, Ariël Jacobs analysait la position de Besnik Hasi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK