Appiah : "On voit qu'on n'est pas si mauvais que ça"

Appiah : "On voit qu'on n'est pas si mauvais que ça"
Appiah : "On voit qu'on n'est pas si mauvais que ça" - © Tous droits réservés

Plus souvent sur le banc que sur le terrain cette saison, Dennis Appiah pourrait être l'un des bénéficiaires de la nomination de Fred Rutten à la tête du Sporting. Il se veut positif pour la suite. "Si la confiance revient, vous allez voir une autre équipe", prédit-il.

"Avec un nouveau coach et un nouveau staff, il faut réapprendre à travailler. On fait les choses différemment, c'est-à-dire plus simples", explique le Franco-ghanéen. Avec l'arrivée de Fred Rutten, tout le monde repart à zéro. "C'est ce que je ressens. Il y a une trêve, un stage ... c'est comme si c'était le début de la saison. Chacun se donne à fond pour avoir sa chance. On le voit aux entraînements".

"On essaie de retrouver des sensations plus simples pour retrouver de la confiance et après les choses que l'on sait faire naturellement vont revenir", détaille le back. "Si on ne revient pas aux choses simples, chacun aura des idées différentes et on va s'embrouiller l'esprit. On ne va pas travailler ensemble."

Après quelques jours de boulot, les Mauves sont venus à bout d'Hoffenheim (2-3). Un succès encourageant, aussi dans la manière. "Tout le monde essaie de reprendre confiance et on voit qu'on n'est pas si mauvais que ça", poursuit Appiah. "On a de la qualité. On en était persuadé. Même si c'est vrai que les performances ne le montraient pas forcément. Si la confiance n'est pas là, un joueur peut perdre 50% de ses capacités. Si la confiance revient, vous allez voir une autre équipe et des joueurs qui tentent plus de choses. Et les réussir." 

De quoi revoir ses ambitions à la hausse et viser le titre ? "On ne parle pas ce ça. Prendre match après match, ça va être notre credo. Et On verra où on en est à la fin".

Rutten est un coach très présent sur le bord du terrain. Il crie, il encourage, il dirige. "Il essaie de marquer son empreinte d'entrée. Il ne veut pas nous lâcher. Il a posé un cadre. Il faut d'abord respecter tout ce qu'il demande pour pouvoir après sortir du cadre".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK