L'Antwerp, solide, tient tête aux champions anderlechtois

L’Antwerp, de retour en division 1 après 13 ans d’absence, a parfaitement résisté à Anderlecht (0-0) ce vendredi soir lors du match d’ouverture de la nouvelle saison de Pro League. Le promu anversois a montré énormément de volonté et de hargne pour s’offrir un premier bon résultat face à des champions en titre encore en rodage. Les protégés de Bölöni vont assurément donner du fil à retordre à beaucoup d’autres formations.

Le résumé :

Sous une pluie battante et dans un Bosuil bouillonnant, l’Antwerp retrouve l’élite sans peur et ne tremble pas face aux champions en titre. Les débats sont engagés et les Anversois font très bonne figure dans cette première mi-temps. Les Mauves éprouvent beaucoup de difficultés à mettre le pied sur le ballon et doivent composer avec la fougue et l’envie des promus. Le physique imposant et la présence dans les airs d’Oularé, dont l’arrivée a été officialisée ce vendredi matin (!), gênent considérablement la défense des visiteurs.

Toutefois, ce sont les Anderlechtois qui se créent la première vraie tentative. Aux vingt mètres, Hanni parvient à se retourner et frappe. Son envoi n’inquiète cependant pas Bolat (19’).

L’Antwerp continue de mettre beaucoup d’engagement dans tous les duels et bouscule le Sporting. Jaadi, esseulé au second poteau, manque le cadre de près (32’) avant que Sels ne soit obligé de sortir intelligemment de sa surface pour s’interposer devant Limbombe (39’).

A l’approche de la pause, les hommes de Weiler accentuent quelque peu la pression mais ne trouvent pas le moyen de déstabiliser la défense du Great Old qui tient parfaitement tête aux Bruxellois.

Les premières minutes de la deuxième période n’offrent pas beaucoup plus de rythme, les deux formations ne sont pas décidées à prendre le risque de se désorganiser. A l’heure de jeu, le RSCA fait frémir le Bosuil via un tir lointain de Chipciu intercepté par Bolat (59’) et une reprise de Teodorczyk, très (trop) discret jusqu’ici, qui manque de peu le cadre (60’).

La tension monte dans les vingt dernières minutes. L’Antwerp subit et fait le dos rond. Bolat, bien aidé par Vansteenkiste auteur d’un sauvetage sur sa ligne, doit s’employer par deux fois devant Hanni (69’) et Kara (73’) pour éviter l’ouverture du score. Teo obtient la dernière possibilité de la rencontre mais sa tentative dans un angle fermé ne trompe pas la vigilance du nouveau portier anversois (85’).

Malgré la fatigue, le promu tient bon jusqu’au coup de sifflet final et signe déjà un premier résultat concluant devant le champion en titre qui manque encore clairement de rythme.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK