Anderlecht gaspille un avantage de deux buts face à OHL (2-2) et est huitième, à cinq points de la tête

Le Sporting d’Anderlecht n’a pas réussi à s’imposer malgré un avantage de deux buts (2-2) face à OHL ce dimanche dans le cadre de la neuvième journée de Pro League.

Les troupes de Vincent Kompany ont gâché une belle occasion de remonter à la sixième place du classement à seulement trois longueurs de la première place désormais occupée conjointement par le Club de Bruges, qui a partagé au Standard samedi, et Charleroi, battu à Genk ce dimanche (19/27).

Anderlecht pointe à présent en huitième position (14/27), juste derrière... OHL, septième (15/27). C'est déjà la quatrième fois cette saison que le Sporting se fait rejoindre dans le dernier quart d'heure cette saison !

>> Marco Kana : "Des cadeaux, je suis vraiment énervé !"

En fin de première période, Yari Verschaeren (38’ 1-0) et Percy Tau (45’ 2-0) ont donné un confortable avantage de deux buts aux Bruxellois. Frédéric Duplus a permis aux Louvanistes d’y croire à nouveau en début de seconde période (53’ 2-1) avant le joli but égalisateur de Mathieu Maertens en fin de match (85’ 2-2).

Le RSCA a ensuite cru pouvoir bénéficier d’un penalty suite à un contact de la main avec le ballon de Derrick Tshimanga, mais Bram Van Driessche est revenu sur sa décision après avoir consulté le VAR.

Les Mauves restent donc sur un 2/9 et n'ont pas réussi à renouer avec le succès, qui leur échappe depuis leur victoire à Waasland-Beveren (2-4) le 19 septembre dernier, il y a quasiment un mois jour pour jour.

Anderlecht - OHL : Le résumé de la rencontre

Battus 3-0 au Club de Bruges le 4 octobre dernier avant la trêve internationale, les Mauves ont accueilli dans leur onze de départ le défenseur central Matthew Miazga et le milieu de terrain Josh Cullen, transférés début octobre, et déjà titularisés par Vincent Kompany.

Après une frappe puissante - mais non cadrée - de Lukas Nmecha peu avant le quart d’heure (13’), c’est OHL qui s’est créé la plus belle occasion de la première période : Kamal Sowah s’est joué de la défense bruxelloise et a tenté d’aller chercher Thomas Henry, mais Hannes Delcroix est intervenu à point nommé (21’).

Alors que les Louvanistes étaient bien dans la rencontre, ce sont les hommes de Vincent Kompany qui ont pris les commandes en fin de première période : suite à un centre puissant de Michael Murillo, Yari Verschaeren a repris à bout portant et a catapulté le ballon au fond des filets de Rafael Romo (38’ 1-0).

Après une nouvelle grosse occasion signée Percy Tau (44’), les Mauves ont doublé la mise après un très beau jaillissement et un bon centre de Bogdan Mykhaylichenko : l’Ukrainien a trouvé le crâne de… Percy Tau, qui a doublé la mise juste avant la pause (45’ 2-0).

Mais au retour des vestiaires, ce sont les Louvanistes qui ont débloqué leur compteur : après un coup franc finement joué, Frédéric Duplus a profité d’une approximation de Percy Tau dans son grand rectangle pour expédier un boulet de canon au fond des filets de Hendrik Van Crombrugge (53’ 2-1).

Michael Murillo a ensuite eu le ballon du 3-1 - et, sans doute, de la victoire - au bout du pied à un quart d’heure du terme (75’), mais le Panaméen s’est d’abord heurté à Rafael Romo avant d’envoyer le ballon en tribune.

A cinq minutes du terme, d’une frappe puissante, Mathieu Maertens a offert l’égalisation et un point qui, à la mi-temps, semblait inespéré aux Louvanistes (85’ 2-2).

Incapables de réagir, les Mauves auraient pu arracher la victoire si l'arbitre de la rencontre, Bram Van Driessche, n'était pas revenu sur sa décision de leur accorder un penalty après un contact de la main avec le ballon de Derrick Tshimanga. Mais après avoir consulté le VAR, il a logiquement fait marche arrière, le défenseur ayant joué délibérément le ballon avant que ce dernier vienne toucher sa main.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK