Anderlecht favori à domicile contre le Club de Bruges ? Le rapport de force s'est totalement inversé

Quand Anderlecht et le Club de Bruges s’affrontent, cela reste toujours des affiches particulières. Mais depuis quelque temps, la donne a changé et ce choc semble plus disproportionné que jamais. 22 points séparent aujourd’hui le Sporting de l’intraitable leader brugeois. Pourtant, jusqu’il y a peu, les déplacements à Bruxelles ne réussissaient pas trop au Club. Mais il semblerait que les temps aient changé.

Toutes les séries ont une fin. L’invincibilité d’Anderlecht à domicile contre le Club de Bruges aura tenu 21 ans. Mais depuis la saison dernière, le rapport de force s’est clairement inversé. Deux défaites de suite au Parc Astrid : d’abord lors des derniers playoffs puis en décembre dernier en Coupe de Belgique. Ce soir-là, le Club a tout simplement surclassé le Sporting. "Bruges était fort. Mais ce n’est pas une excuse de dire qu’ils sont trop forts même s’ils survolent le championnat belge. On sait qu’ils ont beaucoup de qualités" explique le jeune défenseur bruxellois Marco Kana.

Si les Brugeois dominent le championnat, ils ont connu un léger fléchissement à l’approche des fêtes selon Hugo Broos. "Ils étaient un peu fatigués à la fin du premier tour" analyse l’ancien entraîneur des deux clubs. "Mais avec le repos qu’ils ont eu et leur stage au Qatar, je pense qu’ils sont prêts pour jouer de la même manière et au même niveau qu’en début de saison."

De la revanche dans l’air

Bruges affiche niveau impressionnant, très voire trop élevé pour la Belgique. Mais à Anderlecht, cette affiche-là peut aussi faire pousser des ailes. "Je connais un peu la maison anderlechtoise et quand les joueurs ont le couteau sous la gorge, c’est à ce moment-là qu’ils sont capables de créer l’exploit" rajoute Hugo Broos. "Tout est possible mais d’un autre côté, si on est logique, la force de Bruges est énorme pour le moment. Ils sont en avance sur tout le monde en Belgique. Cela sera donc difficile pour Anderlecht de remporter ce match." Surtout qu’il y a quelques points d’interrogation quant à la forme des uns ou à la disponibilité des autres à l’image de Yari Verschaeren qui fera l’impasse sur ce Topper, lui qui soigne toujours sa cheville blessée. "On joue à la maison et nous avons donc toutes nos chances de gagner" commente le médian mauve, élu récemment Espoir de l’année au gala du Soulier d’Or. "C’est vrai qu’en Coupe c’était compliqué et en championnat on a également perdu chez eux. Il est temps de prendre notre revanche surtout que l’on a toutes les qualités pour les battre. On verra comment cela se passe" poursuit le néo Diable rouge.

Ce n’est qu’un match de phase classique

Le temps de la revanche a-t-il sonné comme le clame Yari Verschaeren ? De son côté, Bart Verhaeghe temporise et relativise surtout la portée d’un match de phase classique. "C’est certes un match à Anderlecht qui reste un adversaire redouté et qui peut toujours faire quelque chose contre le Club de Bruges. A nous d’être prêts" lance le président brugeois. "Mais les playoffs restent le plus important. Jusque-là, on joue des matches qui valent la moitié des points. On veut vraiment réaliser le doublé championnat-coupe sans oublier le match face à Manchester United qui reste aussi quelque chose de spécial." poursuit l’homme fort des blauw en zwart. Un véritable catalogue d’ambitions brugeoises qui tranche évidemment avec celui d’Anderlecht réduit à sa plus simple expression.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK