Anderlecht assommé par Courtrai (0-2) : les Mauves ont peut-être livré leur pire match de la saison

Le Sporting d’Anderlecht a été battu par Courtrai ce dimanche (0-2). Dépassés dans les duels, dans l’envie et dans la qualité, les Mauves ne méritaient rien dans ce match. A une semaine du Clasico, les voilà replongés dans le doute.

Courtrai démarre cette rencontre de manière très entreprenante. Les Courtraisiens se créent les deux premières occasions de la rencontre via Petar Golubovic et Zinho Gano, tous les deux de la tête. En l’absence de Matt Miazga, relégué sur le banc au profit de Lucas Lissens, le secteur défensif anderlechtois est amputé de son élément le plus décisif dans les airs, et Courtrai l’a bien compris.

Anderlecht est inexistant offensivement. " Les supporters anderlechtois qui ont pris le match en cours à la 40e minute peuvent se rassurer : ça ne pourrait pas être pire ", dit Philippe Albert, le consultant de la rencontre diffusée sur Eleven Sports. Force est de constater que si : sur le dernier corner de la première période, Wellenreuther relâche un ballon facile qui profite à Cameron Humphreys. Le capitaine des Kerels fait 0-1. Les démons rejaillissent autour de Timon Wellenreuther, gardien remplaçant en l’absence de Hendrik Van Crombrugge. Après son match raté lors de la défaite à Eupen, le voici encore une fois mis en difficulté.

Vincent Kompany sévit dès la mi-temps : Bruun Larsen, à nouveau transparent, et Ashimeru, pas encore dans le coup, sont remplacés par Ait El Hadj et Amuzu. C’est d’ailleurs Ciske Amuzu qui apporte la première situation offensive anderlechtoise. Son centre en retrait force un corner, qui ne donne rien.

Peu après l’heure de jeu, Abdoulay Diaby remplace Cullen pour épauler un Lukas Nmecha introuvable dans le camp adverse. A la 74e minute, c’est pourtant Zinho Gano vient inscrire le 0-2. Bien lancé dans la profondeur par Teddy Chevallier, tout juste monté au jeu, il profite d’une intervention défensive trop molle de Delcroix pour dribbler Wellenreuther.

La réaction, fort faible, vient des pieds de Sambi Lokonga qui tente sa chance à 25 mètres du but sans trouver le cadre d’Ilic. Le gardien courtraisien a passé une après-midi d’une tranquillité presque gênante. Il s'agit de la première défaite de la saison à domicile pour Anderlecht, mais il s'agit aussi du troisième match au Lotto Park sans le moindre but inscrit après La Gantoise et Waasland-Beveren. Tout manque dans le jeu des Mauves : les ailiers n’ont pas provoqué, Nmecha a été coupé du reste de l’équipe et le secteur défensif, remanié, a montré une vraie fragilité face à une équipe qui présentait la troisième pire attaque du championnat avant le coup d’envoi du match. Conséquence : les Mauves ont une fois de plus été inoffensifs, et friable.

Coincés à 42 points, les Anderlechtois manquent l’opportunité de grimper pour de bon dans le top 4 et doivent attendre les résultats du Standard, d’OHL et de Genk pour voir à quel point ce revers leur sera préjudiciable. Courtrai de son côté remporte un succès de choix qui les écarte (définitivement ?) de la zone dangereuse.

Les compositions :

Anderlecht : Wellenreuther; Sardella, Lissens, Delcroix, Lawrence; Sambi Lokonga, Cullen, Ashimeru; Mukairu, Nmecha, Bruun Larsen.

Courtrai : Ilic, Golubovic, Radovanovic, Ocansey, Hendrickx, Dewaele, Palaversa, Gueye, Gano, Selemani.

1 images
Timon Wellenreuther a été fautif sur le premier but courtraisien. © Tous droits réservés
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK