"Anderlecht a trouvé un bon équilibre entre le fait de jouer au football et de dégager le ballon quand il le faut"

Dans "Complètement Foot" sur Vivacité ce dimanche, David Houdret, Pascal Scimè et Joachim Mununga sont longuement revenus sur la première victoire d’Anderlecht cette saison face au Standard. Ils ont notamment épinglé la maturité affichée par le Sporting ou encore le retour d’Alexis Saelemaekers.

"C’est un match sur lequel je suis un peu resté sur ma faim, a souligné Joachim Mununga. J’ai trouvé qu’il n’y avait pas énormément de prise de risques. Je m’attendais à voir un " Clasico " un peu plus excitant. Mais on a pu voir de belles choses comme le réveil d’Alexis Saelemaekers à qui on a fait confiance et qui a su prendre sa chance. On a aussi vu le retour de Sambi Lokonga. On a vu un Anderlecht positif dans le sens où il y avait cette fois un peu plus de maturité dans l’équipe et qui a réussi à finaliser les occasions. En face, on a trouvé un Standard qui a eu du mal à emballer la partie. Il ne manquait que la concrétisation au niveau offensif parce qu’au niveau de l’animation, il y avait des choses intéressantes à voir."

Pascal Scimè : " Beaucoup de personnes et de supporters d’Anderlecht ne pensaient pas que le Sporting allait remporter les 3 points. Il y avait quand même 10 points de différence après 5 journées entre les deux équipes, c’était quasiment du jamais vu. Puis il y a ce scénario qui était un peu le cauchemar des supporters mais aussi de la direction et du staff du Standard, c’était de perdre chez un Sporting d’Anderlecht qui était assez moribond au niveau des points. Et tout s’est vérifié. Maintenant, ça va être une arme à double tranchant avec la trêve. Du côté du Standard, on prend un sale coup sur la tête parce que même au niveau du jeu, ils ont très peu produit. Le Standard est un peu dans cette courbe descendante. Quand on voit dans sa globalité le match du Standard face à Courtrai la semaine passée, il y avait déjà là des signaux d’alerte et ça s’est confirmé aujourd’hui. Un manque d’idées, un manque de rythme, un manque de personnalité aussi par moments."

Sur la maturité affichée par le Sporting, Joachim Mununga note : "J’ai trouvé qu’Anderlecht était beaucoup plus mature. J’ai vu une équipe qui arrivait à sortir de cette " caricature " de vouloir jouer au football à tout prix. Anderlecht a trouvé un bon équilibre entre le fait de jouer au football et de dégager le ballon quand il le faut".

Et Pascal Scimè de poursuivre : "On ne va pas s’emballer sur ce Sporting d’Anderlecht-là parce qu’on sait qu’il est encore en chantier et parce qu’un Anderlecht-Standard reste un match où tout est possible. Tu peux avoir le meilleur plan de jeu au monde, c’est un match qui écrit chaque fois sa propre histoire. Aujourd’hui, on a vu un Sporting d’Anderlecht jouer le résultat. Il y a eu de la sobriété et on n’a pas eu des entames de match comme précédemment."

Sur le retour d’Alexis Saelemaekers, Pascal Scimè affirme : "Si le football est le plus beau sport au monde, c’est parce qu’il se nourrit d’histoires. Alexis Saelemaekers a joué en U 21. Il n’avait pas une minute en division 1. On n’en voulait pas. Et là, il vient et il sauve la patrie. […] Saelemaekers c’est un "ket" estampillé Neerpede. Il a l’ADN anderlechtois. Aujourd’hui il ne pouvait pas se louper. Vous avez vu Anderlecht depuis le début de saison ? Vous êtes titulaire, la semaine d’après vous êtes en tribunes, la semaine suivante vous êtes sur le banc. Cette politique sportive depuis le début de la saison, ce n’est pas un cadeau pour les jeunes. Il ne faut pas non plus sous-estimer ça."

Et Joachim Mununga de conclure : "C’est quand même merveilleux, en tant que jeune, de pouvoir être lancé à Anderlecht et d’être soutenu. Et même si les résultats ne sont pas là, on maintient cette volonté de jouer avec les jeunes. Je pense qu’on les met face à leurs responsabilités. Ce n’est pas facile mais je ne dirais pas que ce n’est pas un cadeau. Je pense que ça reste une réelle opportunité à partir du moment où il y a une réelle prise de position de la part de la direction de dire qu’elle veut jouer avec ses jeunes peu importe le résultat."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK