"Anderlecht a déjà laissé passer sa chance"

"Anderlecht a déjà laissé passer sa chance"
"Anderlecht a déjà laissé passer sa chance" - © Tous droits réservés

Le Sporting d'Anderlecht a mal commencé les Playoffs 1, avec une défaite 3-0 contre Genk. Tout juste dans le top six en fin de saison, les Mauves ne sont pas parvenus à inverser la tendance pour cette deuxième partie du championnat. Il faut dire que leur premier match n'était pas un cadeau face au leader du classement. Mais malgré tout, nos deux consultants ne sont pas optimistes en ce qui concerne les chances de titre mauves. 

Philippe Albert: "Je crois que le match face à Genk était déjà la dernière chance. Cette défaite les relègue à neuf points des Limbourgeois, il en reste 27 en jeu donc je pense que c'est pratiquement mission impossible pour Anderlecht. Trois clubs sont devant, ça va vraiment être très compliqué."

Même son de cloche du côté de Nordin Jbari"Pour moi la dernière chance est déjà passée. Je ne vois pas du tout Anderlecht avoir encore une chance d’être champion dans ces PO1. Ils doivent être contents qu’il y ait des Playoffs puisque leur saison était complètement ratée. Donc non, ce n’est pas le match de la dernière chance parce que pour moi il n’y a aucune chance."

Mais que peut espérer Anderlecht alors ? Une place européenne selon Nordin, "Anderlecht peut essayer de se battre pour l’Europe. Là ils doivent y croire parce que je pense que l’un des concurrents ce sera Gand. Ils doivent essayer d’être au moins européens en terminant à la quatrième place."

"On ne peut pas remplacer un gars comme Pozuelo"

Si la situation d'Anderlecht semble compliquée, celle de son adversaire lors du premier match des PO1 est rassurante. Le leader de notre championnat à la fin de la phase classique s'est directement lancé dans sa course au titre. De quoi laisser penser que le départ d'Alejandro Pozuelo a libéré les joueurs de Genk. 

Philippe Albert: "Si on prend le résultat du match face à Anderlecht on peut dire que oui. Mais il y a eu certains moments en seconde période, où il y a eu un flottement de cette équipe de Genk, physiquement surtout. C’est un départ qui est très difficile à combler. Psychologiquement la victoire leur fait un bien fou. Mais on ne peut pas remplacer un gars comme Pozuelo c’est impossible."

Nordin Jbari est un peu plus nuancé sur l'influence du départ de l'Espagnol: "D’abord il a embêté les joueurs. Et la situation de Pozuelo a gêné Genk à mon avis. A un moment donné il fallait faire quelque chose. Ça ne pouvait plus durer. On savait que de toute manière à la fin, il allait partir. Je ne suis pas sûr que son départ ait libéré les joueurs. C’est peut-être plus le retour de Berge. Qui amène plus d’équilibre dans ce milieu de terrain, de récupération, de position. Maintenant c’est mieux que Pozuelo soit parti parce que ça enlève beaucoup de pression."

Si nos deux consultants s'accordent sur la difficulté de remplacer un jouer comme Pozuelo, ils sont aussi sur la même longueur d'ondes concernant l'importance de Sander Berge, de retour dans l'équipe. 

Albert: "Il est toujours très décisif, en position de 6 devant la défense. C’est ce qu’il se fait de mieux en Belgique. Malinovsky et Heynen ont un rôle un peu plus offensif pour essayer de faire oublier Pozuelo mais ce n’est pas évident. Berge évidemment est un super joueur qui ne fera pas de vieux os à Genk ni dans notre championnat. Mais le problème c’est qu’il est souvent blessé. S’il parvient à rester fit durant tous ces playoffs c’est un atout incroyable pour cette équipe."

Jbari: "Il amène l’équilibre dans le milieu de terrain. Il permet à un joueur comme Malinovsky de jouer plus facilement. De moins défendre. D’être parfois un peu plus haut comme on l’a vu ce week-end ci. Donc oui, son retour va être important pour la défense, et pour l’intelligence de jeu qu’il a à bien rester dans l’axe et à être aussi un pare-choc pour cette défense."

"Laszlo Boloni peut déjouer tous les plans"

Genk et l'Antwerp se retrouvent ce soir pour ouvrir la deuxième journée des PO1. Genk est évidemment grand favori, mais l'Antwerp reste imprévisible, à l'image de son entraîneur. 

Jbari: "Laszlo Boloni peut déjouer tous les plans. (…) Avec des joueurs de talents comme à Genk, il va essayer de jouer très près des joueurs. Être fort dans les duels, fort dans le pressing, avoir de l’agressivité. Après c’est le jeu de l’Antwerp, on le connait. Genk m’a quand même étonné contre Anderlecht. Je pensais qu’ils allaient faire match nul, ils ont gagné. Ils digèrent bien le départ de Pozuelo."

Des éloges aussi du côté de Philippe Albert: "Tactiquement, Boloni c’est quand même l’un des meilleurs entraîneurs de notre compétition. Clément a prouvé à Waasland et ici à Genk qu’il est un futur grand. C’est intéressant de voir ces deux entraîneurs qui ne sont pas de la même génération et qui jouent un football complètement différent. Clément joue un football offensif avec son équipe de Genk. Boloni c’est l’organisation et l’impact physique. En phase classique à l’Antwerp, il menait 2-0 à la mi-temps. Genk l’a quand même emporté 2-4. Il y a quand même deux classes de différence, mais tout va dépendre de la forme et de la compo de Boloni. S’il décide de jouer avec des joueurs un peu plus techniques comme Hairemans ou Rodriguez. Parce que l’impact physique c’est bien mais quand vous avez trois ou quatre joueurs un peu fatigués pendant un match, tout s’effondre."

Jbari voit les Limbourgeois s'imposer contre l'Antwerp "Genk doit continuer pour être champion, tout simplement. Pour moi, le plus important pour l’Antwerp c’était d’être dans les PO1 pour sa deuxième année en division 1. Pour eux moi je trouve que c’est tout bénef. Même si c’est vrai qu’ils doivent essayer de faire le mieux possible. Même si c’est surtout un match important pour Genk, qui doit essayer de conserver l’écart sur ses poursuivants. Ça sera un match important pour Genk. Il devra marquer le plus vite possible. On sait que c’est difficile de manœuvrer cette équipe de l’Antwerp. Mais finalement, Anvers, contre les ténors du championnat n’a pas toujours été efficace."

Albert conclut: "L’Antwerp joue déjà l’une des parties de ces playoffs, puisqu’ils ont été battus au Standard. Ils sont sixièmes au classement. C’est une équipe plus forte à l’extérieur qu’à domicile… En principe Genk devrait l’emporter mais avec l’Antwerp on ne sait jamais…"

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK