Grosjean: "Il y a un poste où nous cherchons à nous renforcer, c'est celui de numéro 6 ou 8"

Le Standard prépare la deuxième partie de la saison du côté de Marbella, en Espagne. Notre envoyé spécial sur place, Pierre Deprez, a profité de ce jeudi pour s'entretenir avec le Directeur Général du club, Alexandre Grosjean afin de faire le point sur le mercato du club liégeois.

"Il y a toujours un poste où nous cherchons à nous renforcer" explique Alexandre Grosjean. "C'est celui de numéro 6 ou 8. Mais pour le reste, je ne pense pas qu'on va connaître un mercato agité." Pourtant le Standard a laissé partir l'un de ses attaquants, le Belge Renaud Emond, qui a signé ce jeudi matin pour Nantes. Mais il n'y pas de raison de chercher un nouveau renfort offensif pour le directeur général. "On a effectivement vendu Renaud Emond. Je vous rappelle qu'il reste trois attaquants dans le noyau. Je ne pense pas qu'il y a besoin de rajouter de joueur. Les attaquants que nous avons aujourd'hui n'ont peut-être pas eu l'occasion de s'exprimer comme ils le pouvaient. On a donc les armes qu'il faut pour terminer la saison. Il ne nous reste plus qu'une compétition à jouer."

Avec les départs enregistrés depuis le 1er janvier (retraite de Reginal Goreux, fin de contrat pour Sébastien Pocognoli et transfert de Renaud Emond), ce sont trois joueurs à la fibre "Standard" qui ont quitté le club. "On a encore des joueurs ancrés "Standard de Liège". Comme Gillet, Vanheusden, Lavallée ou Bodart. Je ne me fais aucun crainte à ce niveau-là. L'ADN Standard est bien présent."

"C'est compliqué de gérer un noyau avec plus de 35 joueurs" enchaîne Alexandre Grojean. "Le noyau que nous avons actuellement est optimal. On verra le 31 janvier avec quelle équipe on pourra aborder cette deuxième partie de saison. On est confiant. On a fait en sorte de pouvoir conserver les joueurs qu'on voulait conserver. Normalement il ne devrait pas y avoir de "transfert panique". Ce n'est plus du tout dans l'ADN du Standard."

Le club compte aussi sur son académie. "On a des jeunes joueurs qui ne demandent qu'à s'exprimer. On l'a vu lors du match amical contre Dortmund. Lavalée nous a été extrêmement précieux à des moments-clé lorsque Vanheusden s'est blessé. C'est un joueur important pour le Standard. Il montre à chaque fois qu'on a besoin de lui qu'il répond présent."

"L'atmosphère est bonne, l'ambiance est bonne" déclare avec sourire le dirigeant liégeois. "J'ai eu l'opportunité de m'entretenir avec chaque joueur. Franchement, c'était très constructif. J'ai toute confiance dans l'équipe, dans le staff pour la suite de la saison." Car le Standard veut redresser la barre, après un mois de décembre difficile. "L'objectif est d'atteindre le Top 6. Dès que ce sera fait, ce sera une autre compétition qui commence. On a toutes les bonnes raisons d'espérer être sur le podium. Ce sera un objectif normal pour un club comme le Standard."

"On est à 4 points de la deuxième place" termine Alexandre Grosjean. "Il reste encore neuf matches donc il n'y a rien de fait. Il n'y a pas de stress. On va être vigilant pour entamer de la meilleure façon d'ici le 17 janvier et aborder les matches avec la même attention et la même qualité qu'en début de saison. On va travailler sur l'efficacité dans les deux rectangles. C'est là que le bât a blessé en décembre."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK