Alex Teklak: "C'est le Cercle qui a perdu cette rencontre et pas Anderlecht qui l'a gagnée"

Alex Teklak: "C’est le Cercle qui a perdu cette rencontre et pas Anderlecht qui l’a gagnée"
Alex Teklak: "C’est le Cercle qui a perdu cette rencontre et pas Anderlecht qui l’a gagnée" - © Tous droits réservés

Ce dimanche soir dans " Complètement Foot ", Lise Burion, Pascal Scimè et Alex Teklak sont revenus sur la victoire étriquée du Sporting d’Anderlecht en déplacement au Cercle Bruges (1-2). Un succès jugé insuffisant notamment au niveau du jeu proposé et de la mentalité affichée.  

Pascal Scimè : " C’était insuffisant pour les deux. Le Cercle est maintenant vachement distancé en championnat. Il reste 7 matches avant la fin de la phase régulière et cela va être très compliqué pour eux d’aller chercher Ostende. Et c’était insuffisant au niveau du jeu pour le Sporting d’Anderlecht. En tant qu’amateur de foot, je suis sorti meurtri pour le football de cette rencontre. Le même week-end, on a la disparition d’un des plus grands joueurs de l’histoire du Sporting d’Anderlecht, quelqu’un qui définissait à lui tout seul ce qu’était l’ADN d’Anderlecht, et moins de 24H plus tard on voit cette copie rendue par les joueurs au Cercle de Bruges, face à la lanterne rouge. C’est anormal, surtout que c’était relativement bon du côté du Sporting la semaine dernière en première mi-temps. Aujourd’hui, vous gagnez 1-2 à la dernière minute et vous avez la possession, vous avez des occasions, mais on n’a rien vu du Sporting d’Anderlecht, rien de ce qu’on est en droit de voir. Que ce soit au niveau du process, de Kompany, du tiki-taka ou que ce soit juste d’une équipe qui a envie d’accrocher les plays-off 1. Anderlecht s’en sort avec de la chance et parce que le Cercle a été très naïf et que physiquement les Brugeois étaient carbonisés sur le dernier quart d’heure. "

Et Alex Teklak de poursuivre : " C’est le Cercle qui a perdu cette rencontre et pas Anderlecht qui l’a gagnée. C’est peut-être un peu cliché de dire cela mais je trouve aussi que la préparation du match du Cercle était très bonne avec de l’audace dans leur jeu sans ballon. Ils ont pratiquement joué le marquage individuel sur tout le terrain, sur les sorties de balles d’Anderlecht et ils le faisaient bien. Mais malheureusement, c’est aussi ce qui les a fait perdre ce match. C’est la naïveté qui caractérise aussi cette équipe. C’est vrai qu’on parle d’Anderlecht, mais là je pense que le Cercle est mûr pour la D2. Ils ont de bons joueurs, des qualités intrinsèques indéniables mais on ne sait pas gagner des matches de cette manière-là, c’est impossible. […] Ils jouent contre une équipe d’Anderlecht qui ne semble pas être menaçante pour eux. Donc peut-être qu’ils sont emportés par leur élan, leur fougue, leur jeunesse. La rencontre est tellement parfaite qu’ils se disent jusqu’au bout qu’ils ne risquent rien. Mais il y a quand même de la qualité en face. "

Et Pascal Scimè d’ajouter : " C’est surtout ça qui est décevant. Il n’y a pas eu de jeu aujourd’hui. Depuis le début de saison, Anderlecht nous a habitué à souffler le chaud et le froid. Mais par moment, même sur des matches qu’ils ont perdus, ils ont été bons. Ici, on n’a rien vu. "

Pour Alex Teklak, il y a un chiffre révélateur : " A la mi-temps, la possession était de 61% en faveur du Cercle. Je trouve cela vraiment interpellant quand on connait la philosophie qu’Anderlecht veut imprimer aujourd’hui à son équipe, c’est-à-dire avoir le ballon. Un supporter neutre vient dans le stade aujourd’hui, il ne connait pas le championnat belge, il ne peut pas dire que le Cercle est dernier sur ce match-là. "

Et Alex Teklak de conclure sur l’état d’esprit des joueurs anderlechtois : " Vercauteren s’est fâché à la mi-temps car la prestation était tellement lamentable. Même dans l’état d’esprit. Les courses défensives, ils ne les faisaient pas. A l’image de Doku qui n’a pas assez défendu sur son flanc, quand il fallait le faire. De manière générale, ça manquait d’engagement. Une chose qui a été très marquante, c’est la domination de Peeters et Coulibaly au milieu de terrain. Ils ont perdu trop de duels au milieu de terrain. Zjul n’a vraiment pas été bon alors qu’il avait été plutôt séduisant sur ces derniers matches. […] Ce qui m’inquiète le plus, ce sont parfois les réactions des joueurs qui ne comprennent pas pourquoi ils perdent un match dans l’analyse. "

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK