Thomas Chatelle: "Une occasion manquée pour notre football de se réinventer!"

Ce vendredi 15 mai 2020, vous avez pu suivre le "Debrief" des décisions de l'Assemblée Générale de la Pro League via un "LiveCenter RTBF SPORT". Avec David Houdret, Thierry Luthers, Pascal Scime et notre consultant Thomas Chatelle. Ils sont revenus évidemment sur les principales décisions de cette AG. Mais aussi, sur d'autres "détails importants"!

Pascal Scime : "Apres 3 ans, la Pro League forcée par les circonstances actuelles se rend compte que cette formule de D1B, dès le départ, était bancale. Elle ne ressemblait a rien. C’était une formule de championnat pour laquelle nous étions la risée du reste de l'Europe footballistique. Mais, comme en D1A, ce n'est qu'une année transitoire pour la D1B. On reviendra, en principe à la formule 'd'avant Covid-19'."

Dans la crise sanitaire que l'on connait et la crise économique qui va avec, il y a pas mal de clubs qui vont tirer la langue dans les semaines à venir.


Thierry Luthers : "Oui, en effet, c'est tout a fait transitoire. Il y aussi d'autres mesures qui passent un peu inaperçues. Par exemple, si une autorité locale décide d'interdire un match, la, c'est 0-3. C'est un score de forfait pour l'équipe à domicile. Sauf, si le club peut organiser le match sur un terrain neutre. On apprend aussi que les clubs qui seront en faillite ou qui n'auront pas leur licence, ne seront pas remplacés. On pourrait, dans ces cas la, avoir une division à 14... Je me permets d'insister sur ce point capital que dans la crise sanitaire que l'on connait et la crise économique qui va avec, il y a pas mal de clubs qui vont tirer la langue dans les semaines à venir. On parle de 'solidarité' mais j'ai peur que le fossé se creuse encore davantage entre certains."

C'est une occasion manquée, pour notre football, de profiter de cette malheureuse occasion, pour se réinventer.


Thomas Chatelle : "C'est bien pour cela que je trouve que c'est une occasion manquée, pour notre football, de profiter de cette malheureuse occasion, pour se réinventer. Alors évidemment, on est dos au mur et ce n'est pas toujours dans la précipitation qu'il faut le faire. Mais je trouve que l'on avait des occasions intéressantes pour faire de choses que l'on a jamais osez faire. Du genre, utiliser les équipes de U21 pour leur permettre d'avoir une expérience dans un championnat d'adultes. Et donc, de ré inventer ce championnat de D1B..."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK