Accroché à Eupen, le Standard devra gagner à Anderlecht dimanche

Le Standard s'est compliqué la tâche dans la dernière ligne droite vers les play-offs I après son partage à Eupen (2-2) ce jeudi en clôture de la 23ème journée de la phase classique du championnat. Les Liégeois (32 points) pointent à quatre points de la 6ème place occupée par La Gantoise (36 points), et sont encore devancés par Malines (35 points) et Genk (34 points), qui doit même encore jouer un match de plus. Les hommes d'Aleksandar Jankovic devront à tout prix s'imposer à Anderlecht dimanche pour entretenir l'espoir.

> Les buts : Ishak Belfodil (3' 0-1, 89' 2-2), Konstantinos Laifis (c.s.c. 54' 1-1), Mamadou Sylla (65' 2-1)

Après la lourde défaite infligée par le Club de Bruges (0-3) dimanche, Aleksandar Jankovic choisit de remanier son onze de départ et son système de jeu, en repassant à un quatre arrière plus classique pour les Liégeois. Milos Kosanovic en fait les frais et glisse sur le banc.

Ce changement tactique semble rapidement porter ses fruits : dès la troisième minute de jeu, l'international roumain Razvan Marin, qui a rejoint le Standard il y a quelques jours, centre de la droite à destination du petit rectangle. Le ballon du remplaçant d'Adrien Trebel trouve la tête d'Ishak Belfodil, dont la reprise de la tête trompe Hendrik Van Crombrugge (0-1).

Les Pandas sont privés de leur joueur le plus efficace, Henry Onyekuru, qui a boycotté la rencontre pour forcer un transfert, mais cela ne les empêche pas de se montrer dangereux : à la 7ème minute de jeu, une frappe de Jean-Thierry Lazare heurte le poteau du but défendu par Jean-François Gillet, préféré à un Guillaume Hubert assez fébrile ces derniers temps.

Dans la foulée, Mamadou Sylla se présente seul devant le portier liégeois, mais le Sénégalais ne parvient pas à armer une frappe... ni à obtenir un penalty.

Le début de la rencontre est assez plaisant, les deux équipes se lançant volontiers à l'offensive. Mais ni Benito Raman, côté liégeois, ni Jeffrén, côté eupenois, ne parviennent à trouver la faille.

A la 33ème, c'est au tour d'Orlando Sa de toucher du bois : parfaitement isolé par Filip Mladenovic, l'attaquant portugais arme une frappe puissante, qui part s'écraser sur la barre transversale du but eupenois.

Dans les arrêts de jeu de la première période, Edmilson et Benito Raman passent à leur tour à deux doigts de doubler la mise, mais Hendrik Van Crombrugge s'interpose brillamment : Monsieur Delferière siffle la mi-temps alors que le marquoir affiche un score de 0-1.

Les germanophones partent à l'assaut du but liégeois en début de seconde période, bien isolé sur la droite, Jean-Thierry Lazare arme une frappe puissante, Konstantinos Laifis est, malheureusement pour lui, sur la trajectoire du ballon qui filait à côté de la cage : Eupen égalise (54' 1-1) !

Dans la foulée, Edmilson, blessé, est remplacé par Isaac Mbenza, qui reçoit donc un peu plus d'une demi-heure de temps de jeu pour s'illustrer.

Il n'y en a que pour les Pandas en cette seconde période, et Mamadou Sylla, qui roule dans la farine le malheureux Konstantinos Laifis, emmène joliment son ballon pour se présenter seul devant Jean-François Gillet et ajuster calmement le portier liégeois : Eupen prend les commandes du match (65' 2-1) !

Aleksandar Jankovic réagit rapidement et lance sa pépite brésilienne Danilo dans la bagarre, en lieu et place d'Ibrahima Cissé (66'). Mais ce sont les locaux qui restent les plus dangereux, et Diawandou Diagne passe tout près de faire 3-1, mais sa frappe part s'écraser sur la barre transversale.

Dans la foulée, c'est Orlando Sa qui loupe le coche en reprenant de la tête, à bout portant, à côté du but eupenois. C'est d'ailleurs la dernière occasion pour le Portugais de se mettre en évidence, puisqu'il est juste après remplacé par Renaud Emond.

Alors qu'on pense se diriger vers un succès eupenois, Ishak Belfodil profite d'une erreur incroyable de Hendrik Van Crombrugge, qui a pris tout son temps pour s'emparer d'un ballon... que l'Algérien a finalement poussé dans un but vide, pour rétablir l'égalité à la 89ème (2-2). Formé au... Standard, le portier d'Eupen a été surpris par la vivacité du buteur liégeois.

Moins de deux minutes plus tard, le Kehrweg vibre à nouveau, mais le but de Mamadou Sylla est annulé pour une position de hors-jeu peu évidente.

On en restera là : au terme d'un match très plaisant, chaque équipe doit se contenter d'un point qui aura sans doute un goût de trop peu...

LA COMPOSITION DES EQUIPES    

A Eupen, le coach espagnol Jordi Condom a affirmé qu'il y aurait des changements dans son onze de base en raison de la multiplication des matches. Il s'agira de la troisième rencontre en huit jours pour les Germanophones.

Annoncé titulaire pour affronter le Standard, Henry Onyekuru ne sera finalement pas présent. Sur les tablettes de plusieurs clubs, l'ailier nigérian serait déçu de l'attitude du club germanophone qui veut le conserver jusqu'au terme de la saison. Le joueur a disparu de la circulation et le club d'Eupen ne sait d'ailleurs pas où il se trouve actuellement.

Au Standard, Aleksandar Jankovic a décidé de repasser à une défense à quatre (Milos Kosanovic glisse sur le banc) et de titulariser le médian roumain Razvan Marin pour la première fois. L'autre nouveau venu, Danilo Barbosa, commence lui sur le banc.

Enfin, Guillaume Hubert, auteur d'une bourde face à Bruges, cède sa place à Jean-François GilletBenito Raman, absent face aux Blauw en Zwart suite à une blessure au dos, est lui aussi de retour dans le onze de départ.

EUPEN : Van Crombrugge, Bassey, Hackenberg, Blondelle, Al-Abdulrahman, Diagne, Luis Garcia, Cases, Lazare, Jeffrén, Sylla

STANDARD : Gillet, Goreux, Scholz, Laifis, Mladenovic, Cissé, Marin, Raman, Belfodil, Edmilson, Orlando Sa

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK