La RAAL condamne les incidents de certains de ses "supporters" contre les Francs Borains

Les Francs Borains dénoncent "des nouveaux incidents graves" à la RAAL
Les Francs Borains dénoncent "des nouveaux incidents graves" à la RAAL - © Christophe Ketels - BELGAIMAGE

Les Francs Borains se sont imposés face à la Nouvelle RAAL ce samedi dans le cadre de la 26e journée de D2 amateurs (0-2). Mais ce sont surtout les événements qui ont émaillé l'après match qui ont marqué les esprits. Des événements dénoncés dans un premier temps par les Francs Borains. La RAAL condamne à son tour les agissements de ses "supporters" dans un communiqué. 

"Ayant pris connaissances de faits survenus ce week-end aux abords du Tivoli, la RAAL La Louvière condamne fermement ces agissements. De tels comportements n’ont pas leur place chez nous et ne peuvent certainement pas être tolérés dans le projet prôné par la RAAL, depuis sa renaissance en 2017."

Des sanctions venant du club sont prévues: "Le club, floué par les actes d’une minorité, analyse toutes les pistes. Cela va sans dire que des sanctions adéquates et réfléchies seront prises contre les fauteurs. Une réunion avec les autorités devrait d’ailleurs être organisée dans les prochains jours. Par ailleurs, les dirigeants louviérois ont pris acte des accusations, attaques et provocations successives émanant d’entités sportives régionales (avant, pendant ou après le match de ce samedi)."

La fin du communiqué fait vraisemblablement référence aux nombreuses déclarations à charge contre la RAAL ces dernières semaines. Plus particulièrement de la part de La Louvière-Centre, dans l'affaire de fraude dans le football amateur. 

Ce dimanche, le RFrancs Borains avait publié un communiqué, déplorant les incidents après le match contre La Louvière. Il y a d'abord eu des fumigènes allumés par les supporters louviérois qui ont retardé le coup d'envoi. L'ambiance en bord de terrain était également assez tendue pendant la rencontre. Mais c'est après le coup de sifflet final que les choses ont vraiment dégénéré.

"Des supporters locaux, cagoulés, ont chargé les forces de l’ordre à hauteur du Parking 2 du Tivoli pour s’en prendre aux joueurs et membres du Staff du RFB, enfermés dans ce parking sous haute protection policière. Tous les grillages du Parking 2, où se trouvaient les véhicules de nos joueurs et membres du Staff Sportif, ont été arrachés. Le véhicule de notre entraîneur adjoint, Mr. Chem El Araichi, a été fortement endommagé ; ce qui a fait l’objet d’un dépôt de plainte en bonne et due forme de sa part", affirme le RFB qui précise que des "arrestations administratives en masse" ont eu lieu.

Des incidents s'étaient déjà produits lors du match aller en janvier dernier
"Nous estimons une nouvelle fois, et ce à juste titre, que le Président de la RAAL, le Bourgmestre de la Louvière et les responsables de l’ACFF devront prendre leurs responsabilités, mais cette fois – ci de façon bien plus proportionnée par rapport à la gravité des nouveaux actes commis" demandaient encore le Conseil d'Administration des Francs Borains, signataire du communiqué. Il semble donc que ce sera le cas, puisque la RAAL affirme qu'elle prendra ses responsabilités. 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK