L'URLC obtient sa licence... mais n'est pas (encore?) en D1 Amateur !

Image d'illustration
Image d'illustration - © Site web URLC

Les dirigeants louviérois ont reçu le feu vert de l'Union belge pour disputer le championnat 2019-2020 en D1 Amateur mais devront désormais satisfaire aux contrôles de l'auditeur du travail du Hainaut, Charles-Eric Clesse qui a convoqué le club de l'URLC le 2 avril prochain. Deux jours plus tard, le 4 avril, les Loups iront à nouveau se présenter à la Maison de verre pour communiquer l'avis (favorable ou amendé) du magistrat.

"Suite aux rumeurs et suspicions de fraudes relayées dans les médias après la sortie du magistrat dans l'émission "La Tribune sur la RTBF" le 18 mars derniers, Nils Van Brantegem, le manager des licences de l'UB souhaite en effet attendre le compte-rendu de notre rendez-vous auprès de l'auditeur du travail avant de se prononcer sur notre participation sportive à la D1 Amateur la saison prochaine" a ainsi précisé, confiant, Mohamed Dahmane, le manager de la Louvière-Centre. "On jouera la transparence", poursuit-il, "et on offrira toutes les garanties de mise en conformité en fonction des éléments qui pourraient éventuellement poser problème aux yeux du magistrat."

Les questions des salaires, des contrats et lois sociales seront sans doute et principalement au cœur des préoccupations de l'auditeur du travail. "Si, sur des détails, nous avons été dans l'irrégularité, nous y apporterons les modifications qui s'imposent. Nos structures sont amateures et nous devrons de toute façon revoir notre statut et mode de fonctionnement pour la D1 Amateur" conclut Mohamed Dahmane.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK