Vercauteren : "C'est presque aussi beau qu'un titre"

Proximus League - Vercauteren (Cercle Bruges) "c'est presque aussi beau qu'un titre", le Beerschot furieux
Proximus League - Vercauteren (Cercle Bruges) "c'est presque aussi beau qu'un titre", le Beerschot furieux - © Belga

En s'imposant 3 à 1 face à Beerschot Wilrijk au terme d'un match dramatique dans son scénario en finale retour de la Proximus League (D1B), le Cercle Bruges retrouve sa place au sein de l'élite du football belge après trois saisons. Battu 1-0 en terre anversoise, les Brugeois de Franky Vercauteren ont renversé la vapeur à la grande joie de leur entraîneur.

"C'est presque aussi beau qu'un titre de champion, on a fait ce que l'on devait faire et malgré ce que j'ai pu lire ces derniers temps, c'est amplement mérité", a confié Francky Vercauteren, radieux. "Contrairement à ce que beaucoup ont pu dire, c'est la meilleure équipe qui a gagné. On a du forcer, on a poussé, cela va laisser des traces parce qu'on a joué jusqu'au bout de nos limites. La deuxième mi-temps n'était peut-être pas très jolie à voir. On a été dans le dur au niveau de la fraicheur, Cardona était blessé aussi, on a choisi de le laisser sur le terrain et c'est lui qui botte le penalty. Le Beerschot a une très belle équipe et nous a mis en difficulté, mais nous avons sur rebondir et c'est le plus important. J'ai déjà connu trois titres, mais ce qui s'est passé ici est phénoménal".

Avec un score de 2 à 0 le menant tout droit vers la D1, le Cercle Bruges a cru voir tous ces espoirs s'envoler lorsque le Beerschot est revenu à 2-1 à dix minutes du terme, mais un penalty accordé aux Brugeois à la 90e minute, sur Cardona précisément, a fait basculer la rencontre. A la grande fureur des Anversois et de leur entraîneur Marc Brys.

"Etre battu, c'est une chose, je n'ai pas de problèmes avec ça, mais de cette manière sur une phase aussi discutable, à ce moment là du match qui a autant d'impact sur l'avenir d'un club, c'est un peu surréaliste", a confié l'entraineur des Anversois devant les caméras de télévision mais qui n'a pas voulu prendre ensuite part à la conférence de presse d'après-match.

"Sur le penalty, l'arbitre n'était pas placé de façon idéale, le vidéo referee a vu les images et a confirmé sa décision. J'ai vu les images aussi, je le ais vues 13 fois, et cela reste un joueur qui tombe sur un tackle classique qui n'est certainement pas fautif. L'enjeu était énorme. Cela se compte en millions, cela a un gros impact, pour le Cercle aussi bien sûr. On est énormément déçu".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK