OHL - Union St-Gilloise arrêté suite à des problèmes d'éclairage

OH Louvain - Union St-Gilloise
OH Louvain - Union St-Gilloise - © Belga/RTBF

Plusieurs coupures de courant ont interrompu le duel entre OH Louvain et l’Union St-Gilloise vendredi soir lors de la 12e journée du championnat de D1B. Des soucis d’éclairage qui ont contraint l’arbitre à interrompre la rencontre à quatre reprises puis à l’arrêter définitivement. Le score était alors de 0-0.

Le règlement de l’Union belge de football prévoit qu’un match est définitivement arrêté après une interruption de 30 minutes. Le club d’OHL a fait savoir que la rue du stade avait été victime d’une panne de courant dans la matinée et que celle-ci serait à l’origine des problèmes survenus au stade den Dreef en soirée. Si la faute incombe à OHL, ce sera une défaite sur tapis vert pour les Louvanistes. Si la faute n’incombe pas au club, le match sera rejoué.

"La balle est dans le camp de l’Union belge", a indiqué Filip Van Doorslaer, directeur commercial d’OHL. "On espère que l’expert chargé de trouver la cause de la panne ne conclura pas que le club est en faute. On veut bien perdre la tranche sur le terrain, mais sur le tapis vert, ce serait très triste. L’arbitre à toujours le droit d’arrêter un match pour obscurité. C’est son appréciation qui compte. Mais le règlement de la D1B dit qu’il faut 800 lux et même pendant les coupures de courant, on n’est jamais descendu en-dessous."

Ce duel était très important dans la course à la victoire de la première tranche. Avant cette rencontre, OH Louvain était en tête du classement avec 25 points soit trois de plus que l’Union qui occupait la 4e place. Virton (24 pts) et Westerlo (22 pts) pourraient tirer profit de cette situation.

"C’est une situation spéciale, je n’ai jamais vécu ça", a expliqué au micro de Pascal Scimè le défenseur de l’Union Pietro Perdichizzi. "C’est triste pour nous car on était super bien dans le match. L’arbitre nous a dit qu’il a appliqué les règles. On ne pouvait pas continuer le match comme ça avec ces coupures en continu. On va voir maintenant ce qu’il va se passer."

"On ne sait pas ce qui va être décidé. C’est dommage pour nous car on devait absolument gagner et on était bien remonté en deuxième mi-temps. C’était la responsabilité de Louvain de gérer ce problème. Cela ne m’est jamais arrivé dans ma carrière", a ajouté le T2 unioniste Karel Geraerts.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK