Les joueurs de Virton, dégoûtés : "nous sommes otages de la direction"

Les joueurs de Virton sont solidaires dans cette période compliquée.
Les joueurs de Virton sont solidaires dans cette période compliquée. - © DAVID PINTENS - BELGA

L'Excelsior Virton, dont la relégation en D2 ACFF ne sera évitable que via une improbable pirouette judiciaire, est dans la tourmente. Les joueurs, laissés au chômage et interdits de négocier leurs transferts, se sentent pris en otage par la direction. Ils viennent d'adresser un communiqué de presse.

Dans cette lettre ouverte, les joueurs énoncent des points qui causent leur tourmente. Ils déplorent l'absence de communication avec la direction, pointent le non-respect des contrats, le manque de sérieux du club et la prise d'otage globale de l'investisseur Flavio Becca, qui tire les ficelles du club depuis le Luxembourg. Ils regrettent que, malgré une saison sportive largement réussie, la direction ne soit pas en mesure d'assurer ses obligations. Certains joueurs n'ont même pas touché le chômage au mois de juin, et doivent pourtant prendre à leur compte les frais liés à l'entretien de leur condition physique.


>> Lire aussi: Guillaume François, au chômage depuis 4 mois : "Virton nous laisse dans le flou"


En conclusion, les joueurs implorent à l'Union Belge et à la Pro League de "prendre des mesures contre les agissements du club afin de nous aider à nous libérer."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK