Le Barça, Metz, Eden Hazard et Kylian Mbappé : Le buteur de Seraing "Georginho" Mikautadze se dévoile

Georges Mikautadze, c'est LA sensation du début de saison en D1B. Le jeune attaquant français du RFC Seraing trône en tête du classement des buteurs avec seize buts, dont quinze inscrits lors de ses neuf premières rencontres disputées en Belgique.

Ce Lyonnais de vingt ans, prêté par le FC Metz, progresse à pas de géant sous la houlette d'Emilio Ferrera tout en gardant la tête sur les épaules. Ses véritables débuts dans le foot professionnel (il n'avait auparavant joué que sept minutes avec Metz en Ligue 1) sont couronnés de succès, mais pas question pour Georginho de s'enflammer...

"Je vis au jour le jour, je ne veux pas griller les étapes et me dire que je veux être dans un club particulier d'ici un an par exemple, détaille Georges Mikautadze au micro de la RTBF. Je ne sais pas encore ce que je ferai dans les mois à venir, on n'en a pas parlé assez concrètement avec les dirigeants de Metz et mon agent. Moi, je laisse ces discussions à mon agent, je m'occupe uniquement du terrain ! Quand on m'a dit cet été que j'allais rejoindre Seraing, qui montait en D1B, cela ne m'a pas du tout déplu. J'ai directement foncé ! Je suis très bien ici, l'adaptation s'est parfaitement déroulée. Il y a une super ambiance, on rigole beaucoup dans les vestiaires. Mais bon, encore une fois, je me retrouve loin de ma famille, c'est un peu difficile même si nous y sommes habitués depuis notre plus jeune âge. J'ai été assez surpris par le niveau du championnat, on affronte de très bonnes équipes, avec de très bons joueurs. Monter en Pro League, on sait que ce sera très difficile, il faut s'accrocher... mais ce serait magnifique ! Monter, même via les barrages, ce serait extraordinaire pour le club. Et même si je ne suis plus là l'an prochain, cela me ferait super plaisir, cela voudrait dire que j'ai réalisé du bon travail ici."

Georges Mikautadze, un "accro" au football...

Après avoir battu le leader, l'Union Saint-Gilloise, dimanche dernier (1-0) puis le Club de Bruges NXT vendredi soir (0-4), Seraing pointe à la deuxième place du classement de la D1B (25/39) à quatre longueurs de son rival bruxellois (29/39). Ce match au sommet s'est évidemment déroulé sans public...

"La vie en période "coronavirus", cela ne me dérange pas, souligne Georginho (de ses différents surnoms, c'est son préféré, ndlr). J'ai un but, je suis venu ici pour jouer et aider l'équipe, pour montrer à tout le monde que j'ai le niveau pour jouer en Ligue 1. Et puis, je suis accro au football ! A la maison, je suis les autres matches, et le foot, c'est aussi via les jeux vidéo. Je joue parfois avec Metz, parfois avec le FC Barcelone... et mon personnage est dans FIFA 20 !"

Le FC Barcelone, c'est le club de ses rêves... alors que sa compétition préférée, c'est la Premier League. "Tout est possible, mais cela demande beaucoup de travail et beaucoup de sacrifices. Et puis, jouer dans un stade rempli, avec beaucoup de monde, c'est un rêve ! Je ne me refuse rien, mais comme je l'ai déjà dit, je vis au jour le jour, et on verra bien. Avec le succès actuel du FC Seraing, on parle beaucoup de nous, mais je n'ai pas pris la grosse tête pour autant. Je reste concentré comme je le suis depuis mon premier jour ici. J'ai réalisé un très bon début de saison, je m'étais bien préparé, je savais que j'étais capable de marquer beaucoup de buts. Et même si je marque un peu moins ces temps-ci, ce n'est pas grave : je ne m'en fais pas, je sais que ça va revenir, tranquillement ! Je veux prouver que je suis capable de mieux encore."

Et s'il devait s'identifier à un joueur, en laissant de côté la modestie qui le caractérise ? "Disons alors que j'ai la technique d'Eden Hazard, et la finition de Kylian Mbappé !", conclut-il en riant, une autre de ses caractéristiques... 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK