La CBAS refuse un nouveau délai au Lierse, le club condamné?

La CBAS refuse un nouveau délai au Lierse, le club condamné?
La CBAS refuse un nouveau délai au Lierse, le club condamné? - © KRISTOF VAN ACCOM - BELGA

Le Lierse, qui s'est présenté devant la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS) lundi, n'a pas reçu de délai supplémentaire concernant l'octroi de sa licence pour le football professionnel. La décision finale de la CBAS sera rendue le jeudi 10 mai. Une disparition du Lierse permettrait à Tubize, relégué sur le terrain, de rester en Division 1B.

Le Lierse, avec son avocat Alexander Vantyghem, son représentant Roel Rymen et son CEO Jan Ven Elst, s'est présenté devant la CBAS lundi pour défendre son dossier. Les garanties financières n'étant pas suffisantes, la réunion n'a duré qu'une heure. Le potentiel repreneur David Nakhid n'était pas présent.

Maged Samy était représenté lundi devant la CBAS par son avocat David Ryckaert. Selon lui, le Trinidadien David Nakhid, qui avait annoncé il y a une semaine reprendre le Lierse, est coupable de cet échec des Pallieters en quête de licence. "Nous avons négocié jusque tard dans la soirée avec David Nakhid, qui était le seul candidat repreneur. Il avait l'intention de payer et le montant de la vente du club avait été acté définitivement. Mais Nakhid n'a pas rempli ses obligations contractuelles et cela cause des ennuis au Lierse", a déclaré David Ryckaert, qui n'a toutefois pas voulu donner davantage de détails.

"La chance de voir jouer le Lierse en D1B la saison prochaine est faible", a déclaré Jan Van Elst. "Notre dossier est incomplet. Nous avons demandé un report mais nous ne l'avons pas obtenu."

Dans le cas où le Lierse ne reçoit pas sa licence et parvient à épurer ses dettes, il pourra conserver son matricule mais sera envoyé en D2 amateurs. Si le club campinois n'y parvient pas, il pourra demander un nouveau matricule et retournerait en quatrième provinciale. Il a également la possibilité de fusionner avec un club dans un rayon de 30 km pour évoluer dans la division du club en question. Le collectif de supporters "Lierse voor Altijd" (Liers pour toujours) a déjà entamé des discussions avec Nijlen (D3 amateurs B) et Oosterzonen (D1 amateurs).

Le CBAS avait accordé jeudi un sursis de quatre jours au Lierse, qui avait affirmé avoir trouvé un repreneur, pour lui permettre de compléter son dossier de licence.

Le Lierse pourrait vivre ses derniers jours de club professionnel. Plusieurs médias affirmaient lundi matin que la reprise du club par l'ancien joueur trinidadien David Nakhid n'a pu être conclue, faute d'un accord avec l'actuel propriétaire Maged Samy. Sans repreneur, le Lierse n'obtiendrait donc pas sa licence.

Les Pallieters s'étaient vu refuser leur licence pour la saison 2018-2019 par la commission des licences de l'Union belge de football (URBSFA), et ont donc fait appel devant la CBAS, dont la décision est irrévocable.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK