L'Union belge prend acte de la décision en faveur de Virton

Vendredi, l'Union belge (URBSFA) a pris note de la nouvelle décision de l'Autorité belge de la concurrence (ABC) concernant le dossier de licence de Virton. Cela oblige l'URBSFA à permettre au club luxembourgeois de demander une licence pour la 1B. "Il reste à voir si les conditions de la licence constituent effectivement une infraction au droit de la concurrence", a précisé la fédération.
Vendredi, l'Union belge (URBSFA) a pris note de la nouvelle décision de l'Autorité belge de la concurrence (ABC) concernant le dossier de licence de Virton. Cela oblige l'URBSFA à permettre au club luxembourgeois de demander une licence pour la 1B. "Il reste à voir si les conditions de la licence constituent effectivement une infraction au droit de la concurrence", a précisé la fédération. - © THIERRY ROGE - BELGAIMAGE

Vendredi, l'Union belge (URBSFA) a pris note de la nouvelle décision de l'Autorité belge de la concurrence (ABC) concernant le dossier de licence de Virton. Cela oblige l'URBSFA à permettre au club luxembourgeois de demander une licence pour la 1B. "Il reste à voir si les conditions de la licence constituent effectivement une infraction au droit de la concurrence", a précisé la fédération.

Virton a dû évoluer cette saison en D2 amateurs, car le club n'a pas reçu sa licence. Les conditions financières n'étant pas remplies, la Commission des licences de l'URBSFA et le Tribunal arbitral du sport belge (TAS) ont tous deux entériné cette décision. Virton s'est également adressé à l'ABC, mais en juin, celle-ci n'a pas vu de raison de prendre des mesures provisoires contre le refus de licence. Virton n'en est pas resté là et a entamé plusieurs procédures judiciaires. Cette première décision de l'Autorité de la concurrence fait également l'objet d'un recours devant la Cour de cassation.

En appel à Bruxelles, Virton a eu gain de cause car la décision du Collège de la concurrence de ne pas prendre de mesures provisoires a été annulée. Vendredi, on a appris que le Collège de la concurrence, dans une composition différente, a annulé le jugement de juin. "L'URBSFA est donc obligée de permettre à Virton de demander une licence pour le football professionnel 1B en vue de la saison prochaine (2021-2022)", a expliqué Stefan Van Loock, porte-parole de l'Union belge. "La demande de Virton d'être admis au football professionnel cette saison a été rejetée."

Cette décision contient une première évaluation préliminaire du Collège de la concurrence, dans laquelle une situation entre les parties peut être réglée au moyen de mesures provisoires. "La question est de savoir si les conditions de licence pour le football professionnel dans certains secteurs pourraient effectivement constituer une infraction au droit de la concurrence parce qu'elles seraient trop strictes et entraveraient de manière disproportionnée l'accès au football professionnel. Cela devra être déterminé par une enquête plus approfondie des autorités de la concurrence", a avancé Van Loock dans un communiqué.

L'URBSFA coopérera pleinement à cette enquête. "Compte tenu de la procédure en cours, l'URBSFA s'abstiendra de tout commentaire supplémentaire", peut-on lire dans le communiqué. En ce qui concerne la Pro League, il est prévu que la fédération à laquelle la commission des licences est rattachée, introduise un recours contre la nouvelle mesure provisoire. Un retour de Virton en 1B la saison prochaine est loin d'être gagné, semble-t-il.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK