Brian Tevreden, l'ex-CEO de Roulers: "On n'avait rien caché à la nouvelle direction"

Brian Tevreden, l'ex-CEO de Roulers: "On n'avait rien caché à la nouvelle direction"
Brian Tevreden, l'ex-CEO de Roulers: "On n'avait rien caché à la nouvelle direction" - © KURT DESPLENTER - BELGA

"Ce qui arrive aujourd'hui m'attriste beaucoup", a avoué l'ex-CEO néerlandais de Roulers Brian Tevreden au micro de Focus & WTV, jeudi lors d'une conférence de presse. "Mais je ne peux laisser la direction actuelle s'en prendre à l'ancien management dans la presse comme c'est le cas. Elle était en effet parfaitement au courant de la situation, et en particulier des dettes (entre autres envers un restaurateur de la région, estimée à plus de 28.000 euros, ndlr). "On ne lui avait rien caché et d'ailleurs, personne n'accepte de prendre la tête d'une société ou d'un club, sans s'être procuré un complet état des lieux, et l'avoir scrupuleusement étudié..."

Le tribunal a déclaré Roulers en faillite mardi. Le club avait des soucis financiers depuis pas mal de temps. Mais on pensait qu'ils étaient résolus grâce à l'arrivée de l'investisseuse chinoise Dai Xiu Li Hawken en 2016.

Mais Roulers accuse maintenant la précédente direction de lui avoir caché la situation, pour expliquer la faillite qui n'a pas pu être évitée.

"Marco Manzo (le nouveau CEO, un Brésilien, également directeur technique, ndlr) avait été informé de tout par courrier le 5 août, et aussi via WhatsApp", objecte Brian Tevreden. "Il ne doit nous accuser de rien, reconnaître ses erreurs, et se mettre au travail pour trouver des solutions, au lieu de nous jeter de la boue et de dire des mensonges. Mon avis c'est que le nouveau management a commis des erreurs. Aucun représentant du club n'était d'ailleurs présent au tribunal lorsque la faillite a été prononcée. Cela se passe de commentaires, non?"

Focus & WTV précise que la nouvelle direction n'a pas souhaité réagir aux déclarations de Brian Tevreden, et que le match de dimanche (16 heures) contre Virton sera sans doute reporté, et non perdu par forfait.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK