Zulte-Waregem arrache sa deuxième Coupe de Belgique aux tirs au but

Zulte-Waregem a remporté la deuxième Coupe de Belgique de son histoire ce samedi à Bruxelles en battant Ostende aux tirs au but (4-2). Les deux équipes n'étaient pas parvenues à se départager au bout des 120 premières minutes qui avaient accouché d'un spectaculaire 3-3. Le penalty décisif a été converti par Hamalainen alors que les Ostendais Canesin et Musona se sont faits hypnotiser par le héros du soir Sammy Bossut.

Zulte-Waregem remporte la deuxième de ses trois finales de Coupe de Belgique après la victoire de 2006 face à Mouscron et la défaite 1-0 de 2014 face à Lokeren. Grâce à cette victoire, le Essevee se qualifie également pour la phase de groupe de la prochaine Europa League.

Chapeau à Zulte-Waregem et chapeau aussi à Ostende qui ont offert un spectacle passionnant aux spectateurs du stade Roi Baudouin.

Entreprenants dès les premières minutes, le KV Ostende et Zulte-Waregem multiplient les combinaisons rapides mais n’arrivent pas à se créer de grosses occasions. Il faut attendre la 19e minute et une glissade de Baudry pour débloquer la rencontre. Profitant de la mésaventure de son adversaire, Dimata s’envole vers le but et frappe du droit. Son tir croisé du coup du pied est puissant, précis et heurte le poteau droit de Bossut avant de rentrer dans le but. Le 1-0 de Ostende ne déstabilise par Zulte-Waregem qui met les bouchées doubles pour revenir au score.

Aussitôt dit, aussitôt fait. Hamailainen voit son coup franc s’écraser sur le poteau. Heureusement pour Zulte, Derijk a suivi et dépose le ballon dans le but vide (25’).

Le temps à peine d’exulter pour les supporters du Essevee qui peuvent remercier tous les saints du calendrier après avoir vu le missile de Musona faire trembler la transversale sur une frappe à 30 mètres.

La première mi-temps se termine plus calmement avec une occasion franche pour Berrier d’une part et pour Leye d’autre part.

On repart sur les mêmes bases en deuxième période. Le leight motiv du match : les box to box qui ne donnent aucun répit aux spectateurs.

La première équipe à concrétiser ses offensives est une nouvelle fois Ostende. Marusic se joue de Cordaro sur le flanc droit et centre au premier poteau. Dimata coupe la trajectoire du ballon et dévie le cuir d’une talonnade délicieuse. Doublé personnel pour l’attaquant ostendais qui fait 2-1.

Persévérant, Zulte-Waregem se rue en avant et profite des changements gagnant de Dury pour égaliser une deuxième fois. Gueye, rentré pour Lepoint, dévie de la tête un long ballon qui arrive dans le rectangle. Coopman, monté au jeu pour Codaro, se faufile habilement entre Marusic et Dutoit pour signer le but égalisateur.

L’équilibre au niveau du score et au niveau du jeu persiste notamment à cause des occasions gâchées de part et d’autre. Kaya manque d’abord un véritable penalty en mouvement. Plus tard, Canesin place une frappe au-dessus suite à un gros coup de pression ostendais. Dans le temps additionnel, Dimata et Leye manquent d’offrir la Coupe à leur équipe.

Lors des prolongations le niveau de jeu baisse logiquement avec des équipes bien décidées à ne prendre aucun risque. Si la première mi-temps illustre la peur de gagner, la deuxième montre la rage de vaincre. A la 110e minute Zulte-Waregem parvient à trouver la faille. Un coup franc parfaitement botté par Hamalainen trouve Gueye qui saute seul dans le petit rectangle et place une tête au fond des filets (110’).

Ostende n’est évidemment pas résigné et met la pression dans le camp adverse obligeant Bossut à sortir le grand jeu pour éviter l’égalisation. Une sentence qui tombe dans la foulée à la 116e minute où Dalsgaard touche la balle volontairement et stupidement dans le rectangle. Un cadeau du ciel pour Ostende transformé des onze mètres par Musona qui prend Bossut à contre-pied.

Aux tirs au but, Zulte-Waregem finira par prendre les dessus avant de soulever avec son capitaine MBaye Leye la Coupe de Belgique.

 

Newsletter sport

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir