Sa Pinto: "J'ai pris quelque chose sur le pied et j'ai dû sortir du terrain, ce n'est pas normal"

Le Standard s'est qualifié pour les 1/4 de finale de le Coupe de Belgique mercredi en battant Anderlecht 0-1. Apèrs une première mi-temps de bonne facture de la part des Liégeois, la rencontre a ensuite été marquée par des événements extra-sportifs et les "frasques" de Ricardo Sa Pinto, très nerveux en bord de terrain avant de s'écrouler à même la pelouse, visé par un gobelet de bière.

"On m’a envoyé quelque chose, j’ai senti quelque chose tomber lourdement sur mon pied" a déclaré l’entraîneur du Standard à RTL après la rencontre. "Je me suis tenu pour voir ce que j’avais car je n’ai pas vu ce qui tombait sur moi. Était-ce nécessaire de tomber par terre ? Et les jets de projectiles, c’est bien ?"

L'entraîneur portugais, très agressif dans ses gestes, a ensuite été exclu et renvoyé dans les tribunes. "Et puis j’ai effectivement explosé. Pourquoi est-ce que j’ai été envoyé en tribunes ? C’est pour ça que je me suis énervé. C’était un match avec des émotions fortes. Mais je n’ai rien dit de mal à personne, y compris à l’arbitre. J’ai pris quelque chose sur le pied et j’ai dû sortir du terrain, ce n’est pas normal. Je n’accepte pas qu’on retourne la situation. Je suis nerveux à cause de cette situation. Tu ne peux pas laisser se passer une situation pareille ! Si la bière tombe sur ma tête, le match est terminé ! Aujourd’hui, c’est une bière et demain, c’est autre chose. Mais bon, je vais me relever. Je suis un homme de guerre et de bataille."

Cet événement avait le don de brider les 22 acteurs de la rencontre, incapables de retrouver leur football lors des vingt dernières minutes du match. Les Rouches ont obtenu la qualification qu'ils souhaitaient, en gagnant çà et là du temps dès que cela était possible. "Il n’y avait aucune stratégie. Nous sommes fair-play" termine Sa Pinto. "Nous jouons selon les règles. Je n’ai jamais donné l’autorisation à mes joueurs de faire du cinéma. Certes, nous ne sommes pas des saints mais des joueurs de foot."

L'ambiance dans le vestiaire du Standard après le match

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK