L'Union Saint-Gilloise ridiculise Anderlecht et élimine son voisin de la Coupe de Belgique

Anderlecht a été battu 0-3 par son voisin de l'Union Saint-Gilloise ce jeudi, au Parc Astrid, et quitte donc la Coupe de Belgique dès son entrée en lice, au stade des seizièmes de finale de la compétition.

Trop nonchalant, le Sporting a été puni en contre-attaque par la vivacité de l'attaquant franco-malien de l'Union Youssouf Niakaté, auteur d'un triplé.

L'Union Saint-Gilloise, qui attendait un derby bruxellois au Stade Constant Vanden Stock en compétition officielle depuis près de quarante ans, n'avait plus battu les Mauves au Parc Astrid depuis la saison 1970-1971 (0-1), soit il y a quasiment cinquante ans...

Au stade des huitièmes de finale, les Unionistes se déplaceront à Knokke, tombeur du Standard 24 heures plus tôt.

Après le Club de Bruges et le Standard, c'est donc un troisième "grand" de la Pro League qui a mordu la poussière face un adversaire issu d'une division inférieure. Mercredi, les Blauw & Zwart avaient été battus 2-0 par Deinze (D1 Amateur), alors que les Liégeois avaient été surpris à domicile (1-2) par Knokke (D1 Amateur également).

Trois autres équipes de Pro League ont d'ores et déjà dit adieu à la Coupe : l'Antwerp, le Cercle de Bruges et Waasland-Beveren.

Le tirage au sort des huitièmes de finale, qui se dérouleront les 4, 5 et 6 décembre, a eu lieu dans la foulée de la rencontre : au programme, notamment, un choc entre Charleroi et Genk au Stade du Pays de Charleroi, Mouscron - Ostende, Courtrai - Zulte Waregem, ou encore Deinze - Eupen.

Le résumé de la rencontre

Pour débuter cette rencontre, Hein Vanhaezebrouck relance quelques remplaçants pour contrer les ambitions unionistes : Frank Boeckx, Sebastiaan Bornauw, Sven Kums ou encore Edo Kayembe sont titularisés par l'entraîneur bruxellois.

La rencontre est équilibrée durant la première demi-heure, les deux équipes apportant régulièrement le danger dans le grand rectangle adverse. La plus belle occasion tombe à la 35ème minute de jeu : l'attaquant de l'Union Serge Tabekou arme une frappe du pied droit, son envoi s'en va s'écraser sur le poteau du but défendu par Frank Boeckx, qui était resté de marbre.

Huit minutes plus tard, les Unionistes sont récompensés de leurs efforts : sur une contre-attaque rondement menée, Percy Tau se joue facilement d'un Pieter Gerkens trop tendre et lance le buteur Youssouf Niakaté dans la profondeur. L'attaquant franco-malien trompe facilement Frank Boeckx pour placer les visiteurs aux commandes à la pause (43' 0-1).

Anderlecht réagit, puis sombre en deuxième mi-temps

La "révolte" anderlechtoise vient des pieds de Yevhen Makarenko, mais la reprise de volée de l'Ukrainien est parfaitement contrée par Adrien Saussez (55').

A peine monté au jeu, Francis Amuzu, isolé par Ryota Morioka, pense lui aussi égaliser d'une superbe frappe enroulée du pied droit, mais Adrien Saussez sort un nouvel arrêt de grande classe (59').

Alors qu'on pense Anderlecht proche de l'égalisation, Youssouf Niakaté, oublié par la défense anderlechtoise, devance la sortie kamikaze de Frank Boeckx et, plein de sang-froid, le meilleur buteur de la D1B propulse, de loin, le ballon au fond du but vide (76' 0-2).
Youssouf Niakaté, intenable, va même s'offrir un triplé six minutes plus tard, à bout portant cette fois (82' 0-3).

Anderlecht, au tapis, n'est même pas en mesure de sauver l'honneur et perd dans les arrêts de jeu Alexis Saelemaekers, exclu (carte rouge directe) après un geste de mauvaise humeur. Après avoir relevé la tête face au Standard en championnat (2-1), le RSCA retombe déjà dans ses travers et devra tenter de se relancer face à Saint-Trond dimanche prochain...

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK