Kompany (Anderlecht) avant la 1/2 contre Genk : "Indéniablement l’un des matchs de l’année"

Dimanche, Anderlecht jouera gros face à Genk en demi-finale de la Coupe de Belgique. Présent en conférence de presse ce vendredi, Vincent Kompany s’est exprimé sur ce rendez-vous important.

Le coach mauve est d’abord revenu sur la blessure de Hannes Delcroix, indisponible jusqu’à la fin de la saison : "Hannes m’a surpris avec sa réaction. C’est la preuve que c’est un garçon mature et stable. Il avait enfin lancé sa carrière au niveau souhaité et avait encore l’espoir de disputer l’Euro. Il est désormais concentré sur son retour et la saison prochaine."

Malgré cette absence, l’entraîneur ne s’inquiète pas outre mesure : "L’avantage que j’ai est que beaucoup de joueurs se valent. C’est un problème de l’avoir perdu car il avait une énorme marge de progression mais avec Elias Cobbaut et d’autres défenseurs de l’effectif, on peut donner l’opportunité à d’autres qui ont déjà joué à ce niveau. Elias revient d’une longue blessure, donc le calendrier avec un match par semaine est peut-être un avantage pour lui. Il a réalisé le travail nécessaire pour revenir dans l’équipe, on va lui faire confiance."

Malgré les deux victoires en championnat face au club limbourgeois, l’ancien défenseur de Manchester City ne veut pas utiliser ces matchs comme une référence : "Ce match est différent car c’est la Coupe de Belgique mais aussi parce que Genk joue avec un système différent. C’est une équipe avec beaucoup de qualité donc cela sera très difficile comme ce fût le cas en championnat même si nous avions gagné" explique-t-il.

En difficulté en championnat, la rencontre est très importante pour les Mauves : "C’est indéniablement l’un des matchs de l’année" reconnaît l’entraîneur bruxellois. "Ma mentalité est de faire de chaque match celui de l’année mais il est important pour les deux clubs, peut-être plus que dans le passé" ajoute-t-il.

Dans un contexte financier très compliqué pour Anderlecht, une victoire en Coupe de Belgique serait la bienvenue au Sporting : "Chaque forme de revenu supplémentaire ou de résultat peut énormément changer la donne. Si on se qualifie pour l’Europe, cela ne pourra pas tout changer mais cela peut aider le club dans sa progression et ses ambitions."

Invité à revenir sur les déclarations de Lukas Nmecha qui expliquait qu’il fallait arrêter de dire que les Mauves étaient trop jeunes, Kompany est allé dans le sens de son attaquant : "Quand j’étais joueur, je ne voulais pas être considéré comme jeune. Je suis le premier à vouloir outrepasser le fait qu’on ait beaucoup de jeunes mais cela ne se prouve pas sur un match. Cela se montre dans la continuité. Quand on arrivera à être réguliers, on aura réalisé un grand pas."

L’ancien Diable rouge a également réagi à la polémique concernant le brassard de Sambi Lokonga : "C’est un bête malentendu. J’en ai parlé avec lui, il s’est excusé. Je ne peux pas faire plus que respecter sa communication. C’est un jeune qui a fait une erreur, il n’y a aucune mauvaise interprétation."

Dimanche soir, Anderlecht jouera donc gros face à Genk dans une rencontre à suivre en direct commenté sur Vivacité sur le coup de 20h45.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK