Malines bat Gand et conclut sa saison - sportive - de rêve en s'offrant la Coupe de Belgique

Le FC Malines a décroché ce mercredi la deuxième Coupe de Belgique de son histoire grâce à sa victoire en finale (1-2) face à La Gantoise au Stade Roi Baudouin.

Le Malinwa est devenu la deuxième équipe d'une division inférieure à décrocher la Coupe de Belgique après le Racing Tournai en 1956, il y a 63 ans.

Jean-Luc Dompé a ouvert le score en faveur des Buffalos peu après la demi-heure (32' 1-0), mais Nikola Storm a réussi à égaliser d'une jolie reprise de volée un peu plus de cinq minutes plus tard (38' 1-1).

En seconde période, German Mera, de la tête, a placé les Malinois aux commandes à l'heure de jeu (62' 1-2). Les hommes de Wouter Vrancken, à cours de compétition (ils n'avaient plus joué en match officiel depuis la mi-mars et leur victoire en finale de la D1B), ont ensuite souffert pendant la dernière demi-heure de la rencontre, mais grâce notamment à leur gardien néerlandais Michael Verrips, ils ont réussi à conserver leur court avantage pour soulever leur deuxième trophée cette saison.

En plein Footgate, cette performance risque de ne pas être "que" sportive : elle fera aussi ses heureux par ricochets, à commencer par Anderlecht et éventuellement le Standard.

On prend ça dans l’ordre : le vainqueur de la Coupe est qualifié directement pour la phase de poules de l’Europa League. Mais pour participer à la Coupe d’Europe, il faut une licence UEFA. Malines a fait la demande en bonne et due forme... mais une condamnation dans l’opération "Mains Propres" (le Footgate) réduirait tout cela à néant. Car l’UEFA ne badine pas avec les trucages de match. Et si Malines est condamné, sa licence UEFA lui sera immédiatement retirée, que le club soit ou non rétrogradé au niveau belge.

Et donc, par effet de cascade, un ticket européen serait alors redistribué à une équipe de play-offs I. Le quatrième, actuellement le Standard, aurait du coup son visa direct pour l’Europa League, et sa place de barragiste face au vainqueur des play-offs II glisserait vers le cinquième des play-offs I, qui est actuellement Anderlecht.

Car si Malines, c’est certain, combattra devant les juridictions civiles son éventuelle condamnation en Belgique (sportivement, Malines a gagné le droit de monter en Pro League), il n’aurait, face aux meilleurs avocats de l’UEFA, aucune chance d’obtenir gain de cause pour son ticket européen.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK