Le Standard plie, mais ne rompt pas à Bruges et rejoint Genk en finale de la Coupe de Belgique

Le Standard s'est qualifié pour la finale de la Coupe de Belgique malgré sa défaite (3-2) au Club de Bruges ce jeudi soir.

Vainqueurs 4-1 à l'aller, les Liégeois affronteront Genk au Stade Roi Baudouin le samedi 17 mars prochain avec l'espoir d'ajouter une huitième Coupe de Belgique à leur palmarès.

Après l'ouverture du score d'Orlando Sa consécutive à une boulette de Kenneth Vermeer (4' 0-1), les locaux ont égalisé en fin de première période grâce à un superbe coup franc signé Hans Vanaken (41' 1-1).

Abdoulay Diaby a placé les Brugeois aux commandes à l'heure de jeu (63' 2-1), mais moins de dix minutes plus tard, Renaud Emond a assuré la qualification des Rouches (2-2).

Jordy Clasie, d'une très belle frappe flottante, a offert la victoire aux Blauw & Zwart (74' 3-2), une maigre consolation pour les hommes d'Ivan Leko, assurés de ne pas réaliser le doublé cette saison.

Sa Pinto sera en finale privé de Konstantinos Laifis et Uche Agbo, qui ont tous les deux écopé d'un carton jaune synonyme de suspension au Jan Breydelstadion.

Le résumé de la rencontre : Un Standard très offensif sur le papier

Privé d'Edmilson, malade, Ricardo Sa Pinto décide de titulariser le quintet offensif Razvan Marin, Paul-José Mpoku, Duje Cop, Orlando Sa et Renaud Emond.

En face, Ivan Leko aligne pour la première fois le Néerlandais Kenneth Vermeer, soit son... cinquième gardien différent cette saison. Un peu plus d'une semaine après avoir quitté Sclessin, Alexander Scholz est lui titularisé face à ses anciennes couleurs.

Dès le coup d'envoi, retardé d'un quart d'heure suite à l'arrivée tardive de nombreux supporters, bloqués sur la route, le rythme du match est très élevé : les Brugeois se créent une première occasion, imités quelques instants plus tard par leurs adversaires.

Sur le coup de coin qui suit, Orlando Sa profite de la boulette de Kenneth Vermeer pour propulser, de la tête, le cuir au fond du but : le Standard mène 0-1 après quatre minutes de jeu !

Le Club de Bruges prend ensuite la maîtrise du jeu, sans parvenir à se montrer réellement dangereux. Bien positionnés sur la pelouse... jusque là, les Liégeois "oublient" toutefois Anthony Limbombe à la 25ème minute de jeu, mais la frappe du jeune ailier belge, complètement esseulé sur le flanc gauche, n'est pas cadrée.

Dix minutes plus tard, c'est au tour de Wesley, parfaitement servi par Hans Vanaken, de galvauder une belle occasion et de frapper à côté du but, alors qu'il s'était retrouvé étrangement seul à hauteur du point de penalty.

Le Club de Bruges parvient finalement à recoller au score juste avant la pause : d'un coup franc superbement botté, Hans Vanaken mystifie Jean-François Gillet et rend espoir aux Blauw & Zwart (41' 1-1).

Trois buts en moins d'une demi-heure

Orlando Sa, touché en fin de première période, cède sa place à Mehdi Carcela au retour des vestiaires.

Le début de la seconde période est assez électrique, et les fautes se multiplient de part et d'autre. Abdoulay Diaby profite lui des largesses de la défense liégeoise pour se présenter seul devant Jean-François Gillet et placer les Brugeois aux commandes à l'heure de jeu : 2-1 !

Mais les Liégeois ne paniquent pas, et parviennent même à recoller au score dix minutes plus tard grâce à l'homme en forme ces dernières semaines, Renaud Emond (71' 2-2).

A peine... trois minutes plus tard, Jordy Clasie, fraîchement monté au jeu, surprend Jean-François Gillet d'une frappe lointaine et flottante (74' 3-2).

Les Brugeois reprennent espoir, mais ils doivent à ce moment inscrire trois buts en l'espace d'un quart d'heure pour se qualifier pour la finale... Le miracle n'aura pas lieu, c'est donc le Standard qui affrontera Genk en finale de la Coupe de Belgique.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK