Roland Garros 2001: Clijsters si proche de l'exploit contre Capriati

Roland Garros 2001: Clijsters si proche de l'exploit contre Capriati
Roland Garros 2001: Clijsters si proche de l'exploit contre Capriati - © Tous droits réservés

09 juin 2001, la Belgique retient son souffle. Pour la première fois de son histoire une Belge, en l'occurence Kim Clijsters, est en finale d'un tournoi du Grand chelem. La Limbourgeoise va livrer un match fantastique contre Jennifer Capriati et passer à un fifrelin de l'exploit.

Roland Garros 2001 s'annonce extrêmement ouvert dans le tableau féminin. La presse belge voit l'opportunité pour ses représentantes, Justine Henin et Kim Clijsters, de réaliser une excellente performance. Surtout que plusieurs favorites ont déclaré forfait, dont Mary Pierce, la tenante du titre, Monica Seles et, en dernière minute, Lindsay Davenport.
Avant la quinzaine, c'est Justine Henin que les médias voient aller le plus loin. Il est vrai que Kim Clijsters, 14ème mondiale, a connu une saison sur terre assez difficile. Le bilan est maigre: Un huitième de finale à Miami, une demi-finale à Bol (une épreuve mineure où elle était première tête de série) et surtout deux défaites successives dès le premier match à Berlin et à Rome, les deux gros tournois de préparation à Roland Garros.

Et pourtant, c'est bien Kim Clijsters qui se présente le 9 juin en finale du tournoi parisien. La Belge a affiché un jeu solide et retrouve face à elle Jennifer Capriati, qui était devenue en 1990 la plus jeune demi-finaliste d'un tournoi du Grand Chelem à Roland-Garros, à 14 ans et 3 mois.
11 ans plus tard, l'Américaine est toujours là, après une pause de plusieurs mois suite à des problèmes avec la police. Capriati est à son meilleur niveau: elle vient de remporter l'Australian Open et est donc la grande favorite face à Kim Clijsters, 18 ans depuis la veille, qui dispute sa première finale de Grand Chelem.

 

Pourtant, la différence sera infime entre les deux joueuses. Leur jeu est pratiquement similaire, cherchant à écourter le point au maximum, ce qui donnera un nombre assez élevé de fautes directes, pour les deux tenniswomen.

Le suspense est total. Kim Clijsters remporte facilement le premier set 6-1 avant de perdre le deuxième 6-4. Tout se joue dans le dernier set, où aucun des deux finalistes ne veut lacher prise. Trois fois, Kim Clijsters passe à deux points du match mais Clijsters manque de calme pour clore le match. C'est l'Américaine, au bout d'une troisième manche marathon (12-10 en 1h17!), qui soulève le Trophée de la 100ème édition de Roland Garros.

La déception est forcément immense pour les supporters belges et pour Kim Clijsters mais la Limbourgeoise a perdu en ayant tout donné: "J'ai le coeur brisé, c'est sûr, mais j'ai donné tout ce que j'avais jusqu'à la dernière seconde" déclarera Clijsters après coup. "J'ai le sentiment d'avoir beaucoup travaillé la balle, de l'avoir placée dans tous les coins du court et d'avoir bien servi, ce qui était fondamental face à Jennifer. Je crois que je n'ai pas grand-chose à me reprocher."

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK